Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


    0 0


    Marre de cette propagande des pro-américains de la dernière heure, à travers la victoire de Trump. Reprenez votre carte des USA et faite une analyse sérieuse des scores par états, au lieu de la faire avec des critères raciaux peu probants ! 

    La victoire de Trump, c’est juste la combinaison de deux facteurs nouveaux par rapport aux élections précédentes : le bon succès en Floride, et l’accaparement des états du nord midwest. Pas de réelles surprises à part cela !

    Il n’y a d’ailleurs pas eu de "phénomène Trump" puisqu’il fait moins de voix que le mormon Romney en 2012 et GW Bush en 2004. Il n’y a pas eu, non plus, d’engouement pour cette élection puisque le taux d’abstention n’a presque pas diminué (il a même augmenté par rapport à 2008). 

    Pour la Floride, état traditionnellement indécis mais primordial pour la victoire (Swing state), c’est un certain Omar Mateen qui a fait pencher la balance, un soir de juin, dans un boite de nuit gay d’Orlando ! 

    Non, le vrai scoop de cette élection ce sont ces états du nord midwest, plutôt démocrates, ayant choisi Trump. Quoi d’étonnant, à vrai dire, puisque se sont des états provinciaux SANS le poids numérique des électeurs bobos-libertaires-cosmopolites de gauche des mégapoles. 

    En fait c’est presque mathématique : plus une ville est grande, plus l’état dont elle dépend est susceptible d’être à gauche. Inversement, moins la ville est grande, moins le vote de gauche dans l’état est décisif. La meilleure illustration, c’est la grande mégapole du nord, Chicago, qui fait basculer tout l’état de l’Illinois à gauche. Avec Détroit et Philadelphie, de moindre importance (grandes villes sans être des mégapoles) le vote de gauche est moins décisif dans l’état, d’où les résultats serrés entre Trump et Hillary. Quand la ville est moyenne, la gauche ne fait plus la loi dans l’état (Cleveland, Milwakee). 



    Ce n’est pas à un vote "blancs contre non-blancs" auquel on assiste régulièrement pendant une présidentielle américaine mais bien bobos "ultra citadins (quand il y en a) contre reste de la population de l’état" (lointaines banlieues, petites et moyennes villes, terroir).

    La bonne question à se poser est : pourquoi ces états provinciaux du nord midwest ont voté Trump au lieu de suivre leur ligne habituelle de gauche ? Pourquoi l’électeur de la Pennsylvanie, de la Virginie Occidentale, de l’Ohio, du Michigan ou du Wisconsin a viré sa cuti ?  La réponse est très simple : l’emploi ! Ces états forment la fameuse "Manufacturing Belt" (ou Rust Belt) et l’électeur a été séduit par le discours protectionniste de Trump et sa volonté de ré-industrialisation. Point Barre ! 

    Vouloir décrypter cette élection par le prisme de la race, c’est faire le jeu de la gauche, donner de l’eau à son moulin pour lui permettre de ressortir ses vieilles lubies (entretenue par le cinéma) du redneck pro-KKK et du riche blanc conservateur raciste. Bref, lui offrir sur un plateau, cette guerre raciale anti-blancs dont elle rêve !

    Le Droitiste


    0 0


    Après tout, les commentaires sur ce blog m’accusent régulièrement d’être un agent du Mossad. Or ce dernier ne m’a toujours rien filé. Peut-être suis-je exploité gratuitement, là où d’autres touchent quelque chose ? Je tente donc le coup, dés fois qu’on retrouve subitement mes 4 ans de retards de paiement dans une soute d’un avion d’El Al ! 

    L’actualité, avec l’élection à la primaire de droite, m’offre l’opportunité d’exposer mon principal grief aux juifs français, alors j’en profite !

    En particulier leur obsession aveuglante pour la politique étrangère française vis à vis d’Israël. Autant, il y a 30 ou 40 ans, c’était une priorité, avec un pays naissant encore fragile, mais maintenant ? Qu’en a à foutre Netanyahu des rodomontades d’un quai d’Orsay depuis 10 ans, franchement ? Croyez-vous sérieusement que la France ait encore la moindre influence au Proche-Orient ou les moyens de sa politique ? Regardez en Syrie ! 

    Qu’un président français ait un coup de sang dans les rues de Jérusalem contre le service de sécurité reste juste du domaine de la "branlette" vidéo pour mahométans, rien d’autre ! Qu’un autre encourage la reconnaissance d’un état palestinien, permet juste à ce dernier d’obtenir une ambassade fantoche ! Pas plus ! 

    Pour faire une comparaison, c’est comme si un français d’origine irlandaise n’avait comme seule priorité, lors d’une élection, QUE de s’intéresser à la politique de la France vis-à-vis de l’Irlande du nord ! En quoi la France pèse sur ce conflit britannique, à part faire des déclarations lénifiantes du genre « Les uns doivent avoir de la retenue, et les autres doivent arrêter la violence » ?

    La position d’un Fillon ou d’un Juppé sur le Proche-Orient ne devrait pas être la priorité pour faire son choix quand on est juif. Tout au plus, une variable d’ajustement. Surtout au moment où les synagogues françaises sont bunkerisées, et le moindre sportif revenant d’Israël, insulté copieusement sur les réseaux sociaux !

    On mesure aujourd’hui les conséquences de 35 ans de présidents français, vaguement pro-Israël mais complices d’une immigration musulmane massive à base de distribution d’aides sociales, et de diabolisation de toute critique anti-immigration (cf : le mouvement à la main de fatma).

    Je vous passe le couplet sur une possible crise de la dette à la mode grecque, offrant une opportunité à d’extrême-gauche antisémite d’organiser le chaos ou prendre le pouvoir (ou l’extrême-droite, dont beaucoup d’éléments laissent encore à désirer).

    Réfléchissez bien à tout cela !



    0 0


    Cela m’aurait étonné, c’était trop beau ! Bernard de la Villardière n’aura pas mis longtemps pour faire amende honorable et tenter de faire oublier sa fâcherie avec les islamistes de banlieue, lors de sa précédente émission. 

    Le costume du preux journaliste aristo, tenant tête aux racailles islamistes de Sevran, était visiblement trop difficile à assumer. La peur d’une fatwa professionnelle par les maîtres qataris des médias français n’y est sans doute pas étrangère. Du coup, quoi de mieux qu’une énième émission de propagande anti-israélienne, un grand classique pour se rabibocher avec la oumma française ? Une petite pointe d’anti-Trump dans la conclusion pour coller à l’actualité, et le tour est joué !

    Une impression de repentante forcée d’un dhimmi, tellement il nous a servi du ressassé et de la ritournelle, limite une récitation parfaite de la doxa anti-Israël. Il n’a même pas pris la peine de faire une recette originale, se contentant des ingrédients habituels à base de colons, mur de la honte, bavures militaires,…

    Comme toujours, en pareil exercice de propagande, on fait commencer l’histoire en 1948 pour éviter de parler d’une palestine artificielle (inventée par Rome, reprise par l’Empire ottoman, légitimée par l’URSS) et de 1500 ans d’histoire biblique du peuple juif sur cette terre. On évite aussi de rappeler que le prophète des musulmans n’y a jamais foutu les pieds, ni cité dans son Coran les mots « Jérusalem, Israël, Palestine ». On évite surtout de dire que le fameux 3e lieu saint de l’islam est une invention d’un calife post-mahomet en mal de légitimité.

    Côté personnages du scénario, toujours le même casting. D’un côté, la famille juive orthodoxe politisée mais jamais le lambda israélien dont le désir est juste de pouvoir aller bosser sans se faire déchiqueter dans un bus ou poignarder par des terroristes. De l’autre, la famille modérée palestinienne mais rarement le lambda palestinien de 20 ans (âge moyen) qui traîne toute la journée dans la rue à la recherche du moindre affrontement avec la police ou l’armée israélienne.

    Pour les commentaires, il suffit de reprendre la bonne vielle rhétorique gauchiste. Ainsi un juif installé en palestine devient « un colon » et jamais une « immigré juif » ou même « un palestinien juif ». A l’inverse, un palestinien installé en Israël est automatiquement un « arabe victime de l’apartheid » et jamais « un citoyen israélien issu de la diversité » comme en France. De même pour les partisans de la « paix » en Israël qui sont forcement de gauche et jamais de droite (comme si tous les électeurs de Netanyahou seraient des fans de guerres et son cortège de morts ! ! !).

    Ah oui, la cerise sur le gâteau : le fameux prêtre catholique palestinien en tête de gondole, histoire de maquiller la mainmise islamique sur ce conflit. Perso, j’entends encore résonner les « alla akbar » pendant la messe du Pape François à Bethléem, en 2014. Allez à 1:14 dans la vidéo, pour mieux appréhender la tolérance religieuse des musulmans palestiniens envers leur 1% de chrétiens, c’est cultissime !



    Le Drotiste

    0 0
  • 12/21/16--13:32: Philippot, agent de Soral ?

  • Yes, j’en étais sûr ! Je veux partager avec vous ma fierté de prétentieux, tellement je m’épate moi-même dans mes analyses politiques.

    Sans preuve ni témoignage, j’étais obligé, depuis deux ans, de me contenter de soupçons basés sur la seule analogie des idées et les similitudes de langage pour échafauder ma théorie. Mais grâce au témoignage récent d’un repenti, j’ai enfin la confirmation. Oui, Florian Philippot et Soral sont cul et chemise ! Tout est expliqué au point 2 dans ces révélations anonymes d’un repenti de ER (voir article).

    REPRODUCTION : 2) Philippot, le soralien fidèle. Pourquoi Soral glorifie-t-il tant la ligne Philippot ? Tout simplement parce qu'il se connaissent, et même très bien. On se souvient des amitiés de Soral avec des gens du FN comme Péninque ou Chatillon, mais ce que beaucoup ignorent, c'est que Florian Philippot est un soralien de la première heure. En effet, Phillipot lorsqu'il soutenait Chevènement, a lu justement un livre dédié à celui-ci qui n'est autre que l'Abécédaire de la bêtise ambiante de Soral. A partir de là, il les a tous lu et a rencontré Soral pour avoir dédicasses et analyses. Un exemple d'hommage qu'il effectue à la télé ( www.youtube.com/watch?v=_esjomia-f0). Haziza a eu vent de cela en faisant écrire son livre sur Soral, Dieudo et Ayoub, c'est pour cela que le n°2 du FN a été interrogé ce jour-là sur Soral : www.youtube.com/watch?v=ZwGvGOl7RjsAujourd'hui Soral et Philippot continuent à se voir environ chaque mois, et on dit que le maître du logos a une grande influence sur les choix politiques du FN grâce à Florian. Le plan "Banlieues patriotes" du FN viendrait de là. Bien sûr, ne pouvant se voir en public, Philippot rend visite à Soral dans son appart du 6ème. De là à dire qu'il y a du by prouting, nous ne nous avancerons pas.

    En fait, j’avais eu la puce à l’oreille le jour où Philippot avait utilisé chez Poujadas, la fameuse locution de Valls (prononcée lors d’une ancienne interview sur son Israëlophilie) : « Quand même ! » (voir vidéo ci-après).  A l’époque, cette expression était en vogue dans la sphère soralienne pour tourner en dérision le premier ministre et, plus généralement, tous les sionistes.


    Depuis lors, je pistais les interviews de Philippot, pour lister les points de concordances idéologiques avec ceux de Soral. Au fil du temps, j’avais vite acquis la certitude que les deux copinaient, se renvoyant même parfois la balle en guise de clin d’œil dans leurs interventions.

    Qu’elle importance me direz-vous ? Eh bien, cela établit clairement le lien entre Philippot et ceux qui se cachent derrière l’opération Soral depuis toujours, à savoir les antisémites du clan Riwal. Une explication supplémentaire du positionnement pro-Philippot de Marine Le Pen, elle-même proche (ou sous la coupe du chantage, selon moi) de Frédéric Chatillon and co.

    Au fond, c’est une bonne chose car la fuite d’une partie de son électorat droitiste vers Fillon, son absence de plus en plus envisageable au second tour de la présidentielle, sera la défaite de toute cette smala antisémite, pro-islam et gauchisante, qui pourrit le FN depuis 5 ans.

    Le Droitiste


    0 0


    C’est la nouvelle mode à droite : défendre Bachar el-Assad et en faire le saint protecteur des chrétiens d’Orient. 

    J’ai même vu une vidéo sur TV-Liberté où on vante la beauté des syriennes pro-Bachar, tellement ça doit rendre belle de le soutenir (cf : le reportage de l’islamôlatre, Julien Rochedy). On attend avec impatience la tournée de Bachar, le victorieux, au Stade de France, entouré de sublimes syriennes émancipées exécutant la danse du ventre.

    Au royaume des amnésiques, la génération "Réconciliation avec les gentils musulmans", initiée par Soral et Dieudo dans les milieux droitistes, est reine. Surtout si ces gentils musulmans donnent de l’argent, comme cet ancien général syrien (Manaf Tlass) ou son allié iranien pour aider un éphémère parti antisioniste en France.

    Oubliée, la persécution de la principale communauté chrétienne du Moyen-Orient, au Liban, par le régime de Damas au nom du gentil impérialisme pan-syrien ! Oubliée, le martyr de ces dizaines de milliers de combattants maronites, tombés sous les balles des supplétifs syriens (palestiniens, chiites Amal, chiites Hezbollah et druzes socialistes) pendant les deux guerres civiles ! Oublié, le grand remplacement religieux au pays du cèdre, et l’exode massif des chrétiens (il y a plus de chrétiens libanais en exil qu’au Liban) ! Majoritaires à la fin des années 70, les chrétiens sont désormais minoritaires.

    Oubliés, ces 58 soldats français morts dans l’attentat du drakkar, revendiqué par les protégés de la Syrie, à savoir le Hezbollah ! Oubliée, la vague d’attentats aveugles à Paris, bien avant ceux des Merah et autres Kouachi, par ce même Hezbollah, en 1986 (environ 15 morts et des dizaines de blessés) ! 


    Et ne venez pas me dire que la guerre civile libanaise fut le fruit des rivalités géopolitiques complexes de l’époque ! Ceux qui ont ouvert les hostilités en mitraillant une église, ce fameux 13 avril 1975, étaient des membres du PSNS (Parti social nationaliste syrien) favorables aux palestiniens. Le PSNS sera d’ailleurs le fer de lance de la lutte contre les chrétiens phalangistes. Pour mémoire, la Syrie avait déjà tenté de donner le Liban aux palestiniens en 1958, déclenchant l’intervention des USA à la demande des chrétiens.

    A gauche, militante chrétienne des Kataëb en 78 (© histoiredesforceslibanaises.wordpress.com)
    A droite, combattante chrétienne des Forces Libanaises (Magazine Raid - oct 89)

    Le droit à l’oubli ou celui de tourner la page, par les mêmes qui nous saoulent à longueurs de débats avec les dégâts de l’interventionnisme américain au Vietnam, à Cuba ou en Irak, fait doucement sourire. 

    Faire croire que la politique du papa n’a rien à voir avec celle du fiston, quand ce dernier fait assassiner en 2005 le 1er ministre du Liban (Rafiq Hariri), hostile à l’occupation syrienne et au Hezbollah, est aussi une vaste blague.


    Quant au prétendu bien-être des chrétiens syriens, sous la houlette du régime des el-Assad, avant la guerre civile, c’est là aussi de la propagande d’amnésiques ! Certes, la coexistence était largement meilleure que sous Daesh ou Al Nostra, mais elle était la même que celle de tous les dhimmis en terre d’islam avec des citoyens chrétiens de seconde zone. 

    Le rôle moteur des chrétiens syriens dans la naissance et l'affirmation du nationalisme arabe laïc (PSNS et Baas) n’a pas fait long feu tellement l’arabité est consubstantielle à l’islam. Pour plaire aux autorités musulmanes et donner des gages de respectabilité, les patriarches chrétiens rivalisaient même de propos anti-sionistes et antisémites.

    Bachar, ami des chrétiens, c’est comme Erdogan ami de l’OTAN ou l’Egypte amie d’Israël (la récente résolution onusienne anti-israélienne émanait de l’Egypte) : de la bonne vielle taqiyya sauce Proche-Orientale.


    Le seul salut pour les chrétiens de Syrie est de faire comme les Kurdes, les Israéliens et autrefois les maronites : s’armer et faire évoluer les alliances au gré de leurs seuls intérêts. En terre d’islam, un chrétien sera toujours un dhimmi, sauf pour les nouveaux bobos de la droite nationaliste française !


    Le Droitiste

    Hommage aux chrétiens libanais qui ont résisté durant une décennie
    à l'impérialisme islamique pan-Syrien



    0 0


    Cette fois, l’objet de ma gueulante vient d’un article de novembre dernier publié sur le site de l’hebdomadaire "An Phoblacht"édité par le Sinn Féin, la vitrine politique des terroristes de l’IRA (>> lire article ici). On y apprend que le gouvernement irlandais, celui du sud, entend sermonner Israël pour avoir fourni de faux passeports irlandais aux agents du Mossad, lors de l’assassinat d’un chef terroriste islamiste du Hamas à Dubai, en 2010.

    Vous lisez bien, ce n’est pas une blague ! Le pays qui a abrité des terroristes marxistes nord-irlandais durant 2 décennies, fourni des passeports, et même planqué leur argent issu du racket mafieux, ose donner des leçons de morale à Israël !

    L’occasion pour moi de dire à quel point je supporte de moins en moins ces celtes cathos. On a un peu le même phénomène en Bretagne avec ce vote catho de gauche (régionalistes et Parti Socialiste). Idem en Ecosse, avec un SNP affilé aux verts d’extrême gauche !

    Pas étonnant que Dublin soit la capitale la plus anti-israélienne d’Europe et d’y voir de plus en plus de voilées dans les rues ! « La terre où il fait bon vivre » selon les adeptes de la charia (>> lire cet article sur Oumma.com) ! 

    Pas étonnant, ces manifs anti PEGIDA en février dernier à Dublin, avec la présence du Sinn Féin aux côtés des punks à chien et leurs drapeaux antifa !

    Pas étonnant non plus, ces milliers de drapeaux palestiniens brandis par les supporters du Celtic de Glasgow lors de la rencontre face à l’Hapoel Beer-Sheva, en barrage aller de la Ligue des Champions.

    Pas étonnant enfin, ces fresques murales pro-palestiniennes dans le Belfast catholique ! Il y en a même à l’effigie de Kadafhi, pour le remercier de ses livraisons d’armes et de semtex, utiles aux attentats terroristes des années 80 dans des lieux publics.


    Je dois vous faire un aveu : le jeune catho que j’étais s’est laissé longtemps manipuler par la fable nationaliste des gentils républicains irlandais. J’y ai cru à toutes ces salades romantiques du patriote défendant sa terre, comme on nous l’a vendu au cinoche (Il était une fois la Révolution, Au nom du père, The Boxer,…). Puis est arrivé l’époque où le terrorisme islamique a commencé à essaimer dans le monde et en France. C’est là que j’ai ouvert les yeux sur la saloperie de ce mode d’action et ses racines principalement anarcho-gauchistes, aux antipodes de ma pensée.
    L'attentat de l'IRA à Hyde Park (Londres) contre des soldas de la cavalerie royale.
    Depuis, j’ai pris le temps de reprendre tout à zéro et relire autrement l’histoire. Les manifestants de la rue d'Isly (26 mars 1962 à Alger) n’ont pas eu droit au même traitement chanceux dans les livres d’histoire que ceux du "Bloody Sunday" (30 janvier 1970 à Derry). Il y a les mauvais (de droite) et les bons (de gauche) manifestants semble-t-il ! De même qu’aucun groupe de rock ne chantera jamais le "Bloody Monday" anti-protestants (9 morts dont une fillette de 13 ans) du 30 janvier 1970, ou le "Bloody Friday" suivant (18 soldats anglais tués dans une embuscade de lâches). Peu de critiques aussi sur les contradictions entre les accointances marxistes des pro-IRA et leur catholicisme papiste, tant honnis par la bien-pensance médiatique. Là aussi, il y a le bon et le mauvais catholicisme apparemment ! Enfin, vous ne trouverez aucun historien honnête pour reconnaître le rôle essentiel des milices protestantes loyalistes, excédées par le laxisme de Londres, dans l’anéantissement méthodique de la vermine terroriste républicaine marxiste, obligeant cette dernière à demander la paix.

    J’ai longtemps critiqué le protestantisme, notamment scandinave et germanique, pour sa candeur à l’égard de la gente tiers-mondiste et son idéologie social-démocrate de mièvres, mais je dois bien reconnaître que le catholicisme romain est en train de faire pire en matière de naïveté collabo.

    Le Droitiste


    0 0

    Un vrai cadeau, tellement c’est du concentré ! Et encore, sur 495 commentaires, j’ai dû faire un tri minimum tellement ça purulait (voir ci-après) ! Certains messages étant là depuis 14 heures, alors que la dernière publication sur la page date d’une heure, confirme l'absence complice de modération des administrateurs.

    Et tout ce temps perdu à maquiller leur antisémitisme avec des articles, débats, conférences, vidéos,… de bonnes consciences anti-sionistes.

    Au fond, je devrais remercier le Trés-Haut d'avoir permis l'émergence de Soral, afin de trier le bout grain du mauvais dans le camp droitiste. Avec ER, le dhimmi de droite retrouve sa place auprès de son maître antisémite mahométan, comme le gibier naïf se laisse attirer par l'appeau du chasseur.

    Echantillon de 19 messages sur la page Facebook
    de Egalité & Réconciliation
    - à la suite de la vidéo sur la LDJ -




    0 0


    C’est l’impression qui ressort de l’interview de Victor-Alfonso Lenta, volontaire français parti se battre pour le Donbass, dans l’émission du "Libre Journal de l’identité"sur Radio Courtoisie (6 janvier 2017)

    Vu le CV du bonhomme (nationaliste révolutionnaire, tiers-mondiste, complotiste, Dieudonniste, …), je m’attendais à une énième émission "brosse à reluire" pour lustrer le blason de la Sainte Russie sauveuse d’une Ukraine déstabilisée par le complot mondialiste judéo-maçonnique. Et en fait non ! Sans vraiment s’en rendre compte, le témoignage de Lenta va nous décrire une réalité du terrain moins reluisante de celle de la propagande distillée par une frange de la sphère nationaliste française.

    Pour commencer, on apprend que les combattants pro-russes refusent farouchement le qualificatif de «nationalistes» préférant celui « d’antifascistes». Et toc, pour les aficionados du nationalisme ! On comprend mieux la présence d’antifas occidentaux (notamment espagnols) dans les rangs séparatistes. On apprend même qu’ils préfèrent volontiers le qualificatif « d’impérialistes» (sous-entendu : russes) ! Re-toc, pour les adeptes de l’anti-impérialisme et leur bible "Comprendre l’Empire" !
    A droite, le drapeau républicain espagnol des volontaires antifas espagnols.

    Concernant l’amour indéfectible des républiques séparatistes pour la Russie, et vice versa, la réalité semble moins évidente. « La Novorussia, la république autonome, l’indépendance, ils (les habitants du Donbass) n’en voulaient pas ! Il se sont laissés tenter par la frange radicale !» confie Lenta. C’est « Igor Strelkov (ancien militaire russe, mercenaire et garde du corps d’oligarques) qui a formé des milices en Crimée pour aller faire la guerre dans les républiques du Donbass, en mai 2014 » avoue-t-il. Et poursuivre : « La Russie n’avait pas envie que cela prenne de l’ampleur…, on se cachait, on a été en prison d’ailleurs (à cause du FSB opposé à la présence d’étrangers dans les milices) ». 

    A l’écouter, la fameuse guerre patriotique ressemblait plus à une guerre de clans : « Il y avait des frictions au sein du camp pro-russe… Tous avaient des intérêts différents… Il y avait les politiques qui voulaient faire carrière sous les drapeaux des nouvelles républiques… On avait des chefs de guerres révolutionnaires qui voulaient garder le pouvoir sur leurs milices… On avait des pro-russes qui suivaient juste les instructions du Kremlin pour la géopolitique ».

    Concernant la soit-disante manipulation américaine dans ce conflit, Lenta démonte implicitement cette foutaise et confirme les enjeux oligarchiques, puisqu’il confie : « Il faut faire la différence entre l’armée de conscription ukrainienne, qui eux ne veulent pas faire la guerre à leurs frères, et les bataillons politiques financées et motivés ». Et de reconnaître que les principaux bataillons extrémistes ukrainiens sont financés par oligarque Igor Kolomoiski, 2ième fortune d’Ukraine « Pas content contre Petro Porochenko (Président actuel) qui lui a nationalisé sa banque ». Sans oublier l’oligarque Rinat Akhmetov, pro-russe, passé dans l’autre camp par peur de perdre sa fortune à cause des séparatistes. 

    Difficile de taxer Victor Lenta d’accointances pro-ukrainiennes ! Les vérités sortent plus souvent de la bouche des gens de terrain que celle des youtubeurs français de la speudo-dissidence dans leur canapé rouge.

    Le Droitiste


    0 0


    Le petit speech gauchiste de Meryl Streep, lors de la cérémonie de Golden Globes, repris en cœur par toute la classe médiatique, tel un événement majeur, démontre le niveau d’intoxication et de propagande où nous sommes. Digne de la Propagandastaffel ! Et ils risquent de nous refaire le coup pour les Oscars, le Festival de Cannes et chaques événements cinéma ! 

    L’omerta sur les stars hollywoodiennes soutenant Trump, ou le silence du ras-le-bol de ceux demandant juste le respect du vote populaire, sans être pro-Trump (ex : Tom Hanks, Zoé Saldana,...) est édifiant ! Le maccarthysme et les listes noires sont de retour apparemment !

    Une manipulation grossière qui risque de creuser encore plus le fossé entre le peuple et les médias ! Pour preuve, la dernière sortie de Nicole Kidman !

    C'est stars d'Hollywood qui supportent Trump ou refusent de tomber dans le politiquement correct de l'anti-Trump

    Clint Easwood
    « Il faudra que je vote Trump, parce qu'Hillary Clinton a dit qu'elle suivra les pas d'Obama ! ».

    Kurt Russel
    Il a condamné publiquement les attaques de Meryl Streep contre Trump aux Golden Globes.

    Mel Gibson et Vince Vaughn
    Acteurs de droite, ils n’ont pas apprécié le speech gauchiste de Meryl Streep pendant les Golden Globes.


    Jeff Bridges
    « Je suis derrière ce mec, Monsieur Trump. Une des choses les plus séduisantes chez lui est son imprévisibilité ! ».

    John Voight
    « Que Dieu protège la vérité et que Donald Trump soit élu !».

    Gary Busey
    « Je le connais personnellement... C'est un bon gars... Il peut changer le pays après les huit dernières années ! ».

    Robert Davi
    « Je veux que chacun et chacune d'entre vous relève le défi déplorable de voter Trump/Pence 2016 ! »

    Rob Schnedier
    « Il est vrai, les Russes ont peut-être truqué l'élection en montrant que les démocrates ont définitivement truqué l'élection.».

    Nicole Kidman
    « Maintenant que Trump est élu président, nous devrions tous le soutenir ! ».

    Stephen Baldwin
    « Je pense qu'il est fantastique. Je l’adore. Je pense qu'il fera un grand président ! ».

    Bruce Willis
    En portant la casquette officielle de la campagne présidentielle de Donald Trump, chez Jimmy Fallon, l'acteur a afficher ses préférences politiques. 

    Sylverster Stallone
    « J'aime Donald Trump ! ». Trump lui a proposé un poste pour le Fond national des arts, mais Stallone décline la proposition.

    Steven Seagall
     En faveur de Trump, notamment après sa victoire pour le féliciter et réclamer qu'il « rende à l'Amérique toute sa grandeur ! ».

    Chuck Norris
    Il a appelé les électeurs de tous horizons à faire bloc derrière Donald Trump pour empêcher les démocrates de prendre le pouvoir.

    Dwayne Johnson
    Il a crié haut et fort son soutien pour le nouveau président des Etats-Unis. 

    Lou Ferrigno
    «Je souhaite le meilleur à Donald. C’est un gars fabuleux… Donald Trump fera un bon président ! ».

    Antonio Sabato
    « Donald Trump croit en une Amérique, avec la liberté et la justice pour tous. Avoir des frontières sûres, la protection de nos citoyens, rien de tout cela est odieux. ! ».

    Hulk Hogan
    Il se voyait bien un temps collistier de Trump.

    Stacey Dash
    « Il sait comment gagner…Nous le soutenons. Les gens aiment Trump parce qu'ils sont fatigués d'être bousculés ! ».

    Scott Baio
    Soutien de Trump, il a ouvert la dernière convention républicaine pour lui.


    etc...


    Le Droitiste

    0 0
  • 01/21/17--03:27: Trumpisation de la France

  • Ils étaient une quarantaine, à l’appel du collectif Francs-Citoyensà avoir investi un lieu symbolique de la capitale pour célébrer l’investiture de Donald Trump. 

    Quel meilleur endroit que le Parvis des droits de l'homme, avec la Tour Eiffel en arrière plan, pour défendre l’article 19 de la déclaration universelle : « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions…» au moment où les fascites rouges du monde entier avaient donner comme consigne de semer la terreur et la violence contre les partisans de Trump !



    De son côté, le Comité Trump France célébrait l’investiture, avec une soirée privée, dans un autre endroit de la capitale. 

    Dans une France lobotomisée par la bien-pensance et sous la coupe réglée des grands médias totalement acquis au politiquement correct (on l’a encore vu avec 8 heures de dégueuli militant et orienté en direct), c’est un signe supplémentaire du réveil des français !

    Le Droitiste 


    0 0


    Quelle ne fut pas ma surprise, en découvrant dans la version colorisée de "Tintin au pays des soviets", une étoile noire sur tous les uniformes des méchants soviétiques (brassards et casquettes) au lieu de rouge. Un doute confirmé sur la page où apparaît un avion soviétique avec une faucille et marteau… noires ! ! ! Difficile donc de nous faire croire à une étourderie.

    Mais pourquoi nous peindre des étoiles noires plutôt que rouges (voire jaunes) ? Surtout que l’étoile noire est l’apanage des anarchistes, donc avec une autre symbolique. Peut-être parce qu’il ne faut pas désacraliser l’étoile rouge, idolâtrée par les bobos en herbe, celle du glorieux Che ou des rebelles révolutionnaires de la juste cause !  


    C’est vrai qu’un symbole noir sur fond rouge ou kaki, fait plus penser à une iconographie nazie que communiste ! Voilà pour un petit révisionnisme à bon compte ! Et il risque d’y en avoir d’autres, en ce centenaire de la révolution d’octobre des génocideurs de masse !

    PS : Je vous recommande quand même d’acheter cette version, un indispensable dans une bibliothèque de droite.

    Le Droitiste




    0 0


    Allez ouste ! Fini de nous faire valser ! Jamais homme politique n’aura jamais aussi bien porté son nom !

    Mathématiquement Valls est battu. Sauf tricherie évidemment, ce qui n'est pas improbable vu le couac étrange du 1er tour. N'oubliez pas que l'écart entre Hamon et Valls n'est que d'environ 75 000 voix au premier tour (il était de 665 411 voix entre Fillon et Juppé, au 1er tour à droite). Moins il y a de participation, plus il est facile de combler son retard par du bidouillage. En plus, toute la rue Solférino est pro-Valls, notamment le président du parti (JF Cambadélis).

    A part son discours homérique à l’Assemblé Nationale après les attentats de Charlie, je ne regretterai rien du bonhomme. Par contre, je me souviendrai de :

    - Sa promptitude à donner des ordres pour mater les manifestations droitistes de la Manif pour Tous, mais retenir les policiers face aux casseurs gauchistes des manifestations contre la Loi Travail !

    - Son invective en mode gauchiste contre Claude Goasguen en pleine Assemblée Nationale (ayant entraîné le boycott de l’hémicycle par tous les députés UMP) lui reprochant son passé extrémiste ! De la part d’un Valls, ancien d’une UNEF-ID pro-terrorisme palestinien & ANC sud-africaine des années 80, c’était juste comique.

    - Son autre invective en pleine Assemblé à l’encontre de la plus jeune femme députée de l'histoire, Marion Maréchal-Le Pen, âgée de 24 ans ! On peut être contre le FN, mais c'était tellement facile, et tellement peu gentlemen !  

    - Son discours gauchiste, lors de ses vœux à la presse en 2015, sur « l'apartheid » dans les quartiers pour justifier le terrorisme islamiste en France ! ! !

    - Son laxisme complice, comme ministre de l’intérieur et 1er ministre, face à la centaine de gauchistes qui ont créé, depuis presque 6 ans, une authentique république autonome (ou zone de non-droit) en France à Notre-Dame-des-Landes, y imposant leur diktat par la violence. Et ce, malgré un référendum totalement ignoré !

    - Son laxisme toujours, avec 2 mois de campement illégaux de "Nuit Debout" sur la place de la République par des groupuscules anarchistes. 

    Sous ses mandats, l’antisémitisme n’aura jamais autant progressé en France, c’est une réalité factuelle !  Pour celui qui s’est auto-proclamé champion de la lutte contre l’antisémitisme, c’est sidérant limite suspect ! A se demander s’il n’a pas joué de cette posture pour ses intérêts électoraux.

    Avant Valls, l’antisémitisme n’était qu’un truc limité à des groupuscules d’extrême-droite et d’extrême gauche clownesques et inoffensifs. Depuis c’est devenue une religion nationale, sous la houlette de Soral et Dieudonné. D’un antisémitisme racial caricatural, on est passé à un antisémitisme complotiste structuré avec ses prêtres youtubeurs et ses dizaines de sites web en guise d’églises. 

    Qu’a-t-il fait d’efficace pour mettre hors d’état de nuire Soral et Dieudonné ? Avec leurs pratiques financières d’escrocs et leur passif en matière de mœurs, un Charles Pasqua les aurait mis à l’amende depuis longtemps. Face à ces mariolles sans scrupules, on utilise des méthodes sans scrupules ! Ca me rappelle cette citation d’Audiard dans le Pacha : « Ca fait rêver le bourgeois et reluire les bonnes femmes. Elles trouvent peut-être ça romantique, mais moi pas ! … Moi, les Peaux-Rouges je ne vais plus les envoyer devant les jurés de la Seine, comme ça il n'y aura plus de non-lieu ni de remise de peine : je veux organiser la Saint Barthélémy du mitan !»


    Perso, j’ai toujours eu un doute sur son israélophilie ! Qu’avons-nous véritablement à son actif de probant ? Juste une interview sur une radio juive de Strasbourg (pas vraiment connue) où il proclame être « lié à Israël par sa femme », comprenez "indirectement" et non franchement ! Toute la différence avec un Goasguen convaincu, sans pour autant avoir de lien charnel.

    Par contre, à son passif d’homme d’état de gauche, nous avons : 

    - Refus de faire respecter les interdictions des manifestations pro-palestiennes, à l’initative de l’extrême-gauche, et leurs cortèges de violences inouïes, en 2014.

    - Réaction ultra timide contre le vote, du 2 décembre 2014 à l’Assemblée Nationale, de ses amis socialistes et communistes, pour une reconnaissance officielle d'un Etat palestinien aux mains des islamistes ! Idem, lors de la récente conférence de paix anti-israélienne du 15 janvier dernier à Paris, organisée par son ami Hollande.

    - Refus d’interdire les démonstrations publiques, jugées illégales par les tribunaux français, du BDS.

    La défaite d'un Valls, c'est aussi un deuxième tour des présidentielles Fillon-Marine presque assuré ! Le rêve pour tout droitiste qui se respecte ! Après tout, la vocation du PS est de réintégrer sa vrai place, celle de l'extrême gauche. C'est dans l'ordre des choses, suffit de lire les propositions de Hamon et ses partisans ! Quitte à avoir une opposition crédible à gauche, je préfère largement favoriser celle de Macron.

    Le Droitiste


    0 0


    Trump a signé un décret qui interdit temporairement les citoyens des sept pays à majorité musulmane (Iran, l'Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen) d'entrer aux Etats-Unis, et voilà la bien-pensance du monde entier en branle à coups de manifs et grandes messes médiatiques !

    Mais ils sont où les manifestants, les dirigeants mondiaux, les ONG pour s’émouvoir de l’aparthied pratiqué à l’encontre des voyageurs israéliens depuis des décennies ? Jean-Marc Ayrault va-t-il faire une déclaration pour dénoncer une situation « inacceptable et très pénalisante pour les personnes concernées » ?

    Voici les pays musulmans qui n’acceptent pas les visiteurs avec un tampon israélien sur leur passeport:

    La Syrie,
    Le Liban,
    La Libye,
    Le Koweït,
    L’Iran,
    L’Irak,
    Le Pakistan,
    L’Arabie Saoudite,
    Le Soudan,
    Les Emirats Arabes Unis, 
    La Malaisie,  
    Le Yémen, 
    L'Algérie,
    Le Bangladesh.

    Ras-le-bol de ce deux poids deux mesures et cette amnésie permanente entretenue par les collabos ! 

    Donc merci monsieur Trump de rendre la monnaie à ces salopards mécréanophobes !

    Le Droitiste


    0 0


    La droite des valeurs qui appelle à voter pour Benoit Hamon ! Non, mais allô quoi ! C’est comme si tu te prétendais chrétien "tradi" et tu portes une djellaba,… ou que tu fréquentaiss Civitas et tu exhibes ton sexe en photo (Mince, il l’a fait aussi, zut !).

    Dorénavant je pense n’avoir plus que de la pitié pour quiconque viendra me parler du patriotisme français d’Egalité et Réconciliation. Autant me parler du chauvinisme au NPA ou de la fibre nationaliste de Georges Soros !

    Sur le même sujet du patriotisme français, Soral se plaint d’être emmerdé dans son pays… la SUISSE ! ! ! Et son copain Dieudonné se présente à la présidentielle de son pays… le CAMEROUN ! ! ! 

    Dire que le FN est cul et chemise avec ce clown (>> voir mon article), comme le démontre cette autre affaire, sur laquelle j’avais zappé, de tweet du N°2 de Riwal (Axel Loustau, le bras droit de Frédéric Chatillon) >> voir article de Rue89. Quelle misère idéologique !

    Le Droitiste



    0 0

    Impossible de ne pas en dire un mot tellement la similitude et la concomitance est saisissante ! En Angleterre, contre le vote du Brexit, aux USA contre les décrets de Trump, ou en France contre Fillon, la justice rouge sort du bois contre le vote populaire.

    Le 4ième pouvoir aux mains de l’extrême-gauche n’était plus un secret, celui du 3ième pouvoir (justice) se révèle chaque jour un peu plus. Les deux fonctionnant souvent en symbiose parfaite, comme on le voit avec l’affaire Fillon, où médias et justice s’informent secrètement pour faire durer un scénario à suspens.

    Quoi d’étonnant pour la France ! Quand on sait que les soixante-huitards dans leur jeunesse militante se destinaient prioritairement à une carrière jounalistique (dénoncer les injustices de la société fasciste) ou une carrière dans le droit pour les plus diplômés (défendre la veuve et l’orphelin, victimes de cette même société fasciste). Depuis l’oiseau a fait son nid. Il suffit d’ouvrir les journaux et allumer sa télé, ou comptabiliser le nombre de délinquants récidivistes et autres fichiers « S » dans nos rues (et les français de souche en prison pour s’être défendu) ! 

    Un schéma presque identique dans le reste de l’Occident, où justice et journalisme ont suivi le même processus de noyautage. Une sorte d’oligarchie de fait est apparue qui s’est transformée en oligarchie institutionnelle, à l’image de la notion de "soviet suprême" muselant toute forme d’expression démocratique défavorable. On y est !

    Le Droitiste


    0 0


    Si, si… il a osé ! C’est expliqué par le principal intéressé dans une interview exclusive à Daniel Conversano. Allez directement à 46 :52 dans la vidéo youtube ! 


    Voilà pour ceux qui auraient encore un petit doute sur la déontologie journalistique du personnage, véritable idole de la médiacratie parisienne. Le même mec qui vient chialer à longueur d’émission sur la censure et le boycott en politique ! ! ! Un pur gauchiasse, quoi !

    Le Droitiste


    0 0
  • 02/23/17--02:07: Les nominés sont ... ?

  • Comme moi, vous allez boycotter les cérémonies 2017 du gratin cinématographique, probables tribunes anti-Trump, anti-patriotes et anti-flics. Pas question de se laisser prendre en otage ! 

    Au fait, à quand un DELIT D’ENTRAVE pour interdire« induire intentionnellement en erreur» le public en diffusant de la propagande politique gauchiste à travers des émissions de divertissements » et forcer les protagonistes « à dire sincèrement qui ils sont, ce qu’ils font et ce qu’ils veulent !» ?

    Pour ne pas être orphelin cette année des fameux : « les nominés sont… » ou «  and the winner is… », j’ai donc décidé de lancer le CAFARD d’OR ! J’inaugure avec la catégorie reine : le marxiste pourri.

    Les nominés sont :
    -Alain Soral, pour son vomi antisémite tout au long de l’année 2016, véritable marathonien anti-juif jamais démenti depuis plus de 5 ans !
    -Fidel Castro, à titre posthume, pour l’œuvre de toute une vie et une sortie 2016 saluée par l’ensemble de la critique intello-collabo !
    -Georges Soros, pour son génie du camouflage et sa manière de rendre plus vraie la fameuse citation de Baudelaire : « La plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu'il n'existe pas ! ».

    Vous pouvez voter sur la page facebook, à la suite du visuel : Cafard d'Or 2016

    Le Droitiste


    0 0



    Tiens donc, on n’aurait plus le droit de critiquer la justice et la remettre en cause au nom d'une prétendue indépendance, pourtant jamais vérifiée ! J’vais gêner !

    Comment croire en une justice française : 

    - qui relâche à la pelle des multirécidivistes allogènes et se montre implacable avec des victimes en légitime défense ?
    - qui met des plombes à instruire le dossier du justiciable lambda, mais met 3 jours à condamner une gifle contre Manuel Valls ?
    - qui condamne quasi-systématiquement les propos et actes racistes anti-"chancepourlafrance" ou anti-musulmans, mais jamais ceux anti-blancs ou anti-chrétiens ?
    - qui libère des militants d’extrême gauche (Antonin Bernanos et consorts) responsables d’une tentative d’assassinat par le feu de deux fonctionnaires de police dans leur voiture ?
    - qui balance systématiquement les noms et les éléments du dossier à la presse quand les accusés sont de droite ou d’extrême droite ?
    - qui autorise ses membres à insulter des parents de victimes en les brocardant sur un "mur des cons" ?
    - qui devient de plus en plus un show médiatique pour avocats célèbres (ou qui cherchent à le devenir) et juges du sérail en mal de fin de carrière politique ou journalistique.

    Toute personne ayant côtoyé la justice française sait à quel point elle est devenue une pompe à fric, entre des frais d’avocat incompréhensibles et aléatoires, sans oublier la lenteur du paiement des condamnations (pour la victime, rarement pour le coupable). 

    Au fait, vous avez le bonjour du juge Burgaud qui continue de couler des jours tranquilles avec sa nouvelle nomination, et les émoluments afférents, après avoir condamné à tort 13 innocents (dont un est mort en prison) dans la fameuse affaire d'Outreau.

    Non, vraiment, pas à moi le coup de la justice au singulier !

    Le Droitiste


    0 0
  • 03/17/17--15:42: SORAL=ex-GUD

  • Ca ne m’avait pas sauté aux yeux, mais là, çà pique ! 

    On savait Soral financé par un ancien du GUD (Philippe Peninque). On savait Egalité&Réconcilafion co-fondé par un ancien du GUD (Gildas Mahé). On voit Soral de multiples fois en photo avec l’ancien responsable du GUD (Frédéric Chatillon). On sait désormais que Soral se tape des barres par SMS avec un ancien ponte du GUD (Axel Loustau). Pourtant, je n’avais pas vu le lien ! 

    Par contre, j’avais trouvé bizarre à l’époque, la surréaction, façon "règlement de compte perso" de Soral contre Aymeric Chauprade, après sa démission du FN. Les deux ne se connaissaient presque pas, alors pourquoi l’insulter et le menacer directement ? Après les révélations de Chauprade dans l’émission "Envoyé Spécial", où il dénonce la mainmise des anciens du GUD sur du mouvement frontiste, les choses semblent évidentes.

    Tiens, çà me revient maintenant ; cet acharnement de Soral contre Frédéric Aziza, qui avait mis directement en cause l’ancien leader du GUD (Frédéric Chatillon) dans un livre. Idem avec Caroline Fourest, contre laquelle ce même leader du GUD avait porté plainte pour diffamation ! 

    D’ailleurs, on voit bien que Soral cherche à s’inventer une vie de mec viril depuis 10 ans, période du début de ses fréquentations GUD. Cherchant pitoyablement à abandonner son profil d’intello parisien toxico (au physique à la Pierre Palmade) pour celui de bad boy du GUD.

    En fait, c’est tout bête : la meilleure façon de pourvoir dire des choses, sans se faire gauler, quand on est un factieux infiltré au FN, c’est de payer quelqu’un pour le faire à sa place ! 

    Un polémiste raté, c’est soit une pute, soit un chômeur ! Soral a choisi de tapiner pour les anciens du GUD !


    Le Droitiste


    0 0


    J’ai peut-être été vite en besogne dans mon dernier papier sur François Asselineau. Une certaine naïveté, pourtant pas dans mon tempérament, m’avait fait baisser ma garde sur la probité et le patriotisme de ce monsieur. J'ai confondu un peu vite l'apparence de sérieux de son public avec lui.

    Sa récente sortie, au micro d’un journaliste, dans laquelle il affiche son indifférence totale face au terrorisme islamiste en France, allant jusqu’à nier son existence, l’a grillé définitivement. Comme quoi, une petite exposition médiatique, via une élection, et le bonhomme craque illico sous le poids de ce qu’il incarne vraiment : un faquin. 

    On le savait tiers-mondiste, antisioniste, crypto-communiste, mais pas collabo. Là, c’est fait !

    Autre grief allant dans le même sens. De plus en plus d’observateurs avisés s’étonnent des moyens dont il dispose pour sa campagne d’affiche. A n’en pas douter, on n’est pas sur un budget de 6 ou 700 000 euros (montant affiché sur son site, lors de sa collecte de dons) mais plutôt sur un budget à 6 zéros. D’autant qu’il devait financer deux campagnes (Présidentielle et Législatives) et donc en garder sous le coude. 

    J’abandonne mon idée de départ d’un soutien russe avec les autres candidats pro-russes plus crédibles comme Marine Le pen et Fillon. Entre un soutien d’officines musulmanes ou anti-FN, mon cœur balance !

    De toute façon, le drapeau de l’ONU qu’il promène partout avec lui suffit pour le disqualifier définitivement du camp des patriotes de droite. 

    Dont acte (le dernier cette fois).

    Le Droitiste


    0 0


    C’est historique, mais heureusement pour les concernés, ils vont pouvoir noyer cette défaite retentissante dans le tumulte de la campagne présidentielle.

    Rendez-vous compte ! La principale mafia qui tient la France dans sa main depuis l’après-guerre (merci De Gaulle !), elle-même membre du plus grand lobby mondialiste depuis 100 ans (communisme international sous ses divers vocables : Komintern, Internationale ouvrière, Fédération syndicale mondiale,…). 

    Il faudra quand même attendre un peu pour voir disparaître l’influence nocive de la mafia rouge dans le monde du travail. On en n’a pas encore fini avec ses appels au "racisme" social, autorisé celui-là, permettant de discriminer officiellement quelqu’un en raison de ses richesses, l’accuser publiquement de tous les maux et demander des punitions d’exception contre lui (au lieu de l’encourager à partager sa bonne fortune en investissant au profit de ses concitoyens).

    Voilà pour les neuneus qui croient encore au retour d’une poussée rouge dans notre pays, avec des sondages truqués en faveur de Mélanchon. Mais attendons le résultat du premier tour pour démasquer cette fumisterie médiatique (il y en aura d’autres avec celle d’une vague rose macroniste,… patience !).

    Le Droitiste


    0 0


    1/ Je voterai Fillon au premier tour, pour éviter de voir Emmanuel Hollande au second tour (et gagnant final, face à Le Pen). 

    2/ Je voterai Le Pen au second tour, pour envoyer un message à Fillon, et lui couper l’envie de croire à un soutien populaire majoritaire pour une gouvernance centriste apathique et léthargique.

    -Si d’aventure, Le Pen n’est pas au second tour, c’est tout benef car la partie de l’électorat lepeniste anti-Fillon préférera s’abstenir que de voter Macron.

    -Si d’aventure, Le Pen gagne au second tour, on corrigera le tir aux législatives (ce qui est presque acquis avec le mode de scrutin à deux tours peu favorable au FN) en votant LR pour éviter que Marine n’applique sa politique  économique irréaliste à la Philippot. Un pouvoir exécutif FN et un pouvoir lesgislatif LesRépublicains, m’irait très bien (un peu à l’image des USA). Le pouvoir judiciaire étant, de toute façon, aux mains de la gauche pour encore longtemps (comme aux USA, là aussi).

    Evidemment, si Fillon n’est pas au second tour, je vote FN sans hésiter. A l’image des gauches, inventeurs de cette discipline de report depuis 35 ans, sans soulever la moindre indignation morale des médias !

    Le plus dur, pour un droitiste, dans ce type de scénario sera de supporter l'entre-deux-tours en cas de duel Fillon/Le Pen. Entre le "baissage de froc" pour plaire à la gauchiasse médiatico-politique de Fillon, et celui de Marine pour plaire à l’électorat mélanchonien … ce ne sera pas beau à entendre. Mais on se remontera le moral en repensant aux tronches sur les plateaux TV au soir du premier tour et l’élimination de toutes les gauches. Plus jouissif qu’un Brexit ou une élection de Trump !

    Le Droitiste


    0 0
  • 04/07/17--11:45: La pleurniche sélective !

  • C’est quoi ce cinoche anti-Trump après son bombardement gentillet en Syrie ! ! ! 

    Cela fait 5 ans que des dizaines milliers de soldats libanais et iraniens sont impliqués aux côtés de Bachar avec la complicité de leurs pays respectifs, et les bacharistes viennent nous faire le coup du « viol de souveraineté de la Syrie » ! ! ! Ils sont sérieux ?

    D’ailleurs, à quoi joue Bachar, au moment où Trump s’apprête à piloter l’offensive sur Raqqa via ses alliés Kurdes (des Forces Démocratiques) comme il l’avait promis ? Y aurait-il une volonté de faire diversion pour provoquer Trump avec une attaque chimique opportune ? Certains verraient-ils d’un mauvais œil une libération de la capitale de l’état islamique par Trump ? Suivez mon regard du côté de Téhéran.

    Le droitiste


    0 0


    C’est le moment du bilan pour moi. 

    J’ai lancé ce blog en 2012 pour étaler mes états d’âme de droitiste dans une France cadenassée par la gauche (pouvoir exécutif, législatif, judiciaire et médiatique) avec l’espoir de faire changer les choses à mon humble niveau. 

    Au soir de ce 1er tour des présidentielles, il semble évident que la gauche va conserver tous les rênes pour un quinquennat fatal, avec son cortège de destruction de notre nation et notre héritage judéo-chrétien ! 

    Sauf que là, je n’ai plus l’énergie pour lutter face à tant d’apathie et de stupidité chez nos politiques de droite, censés freiner ce "Suicide français", comme l’a très justement titré Zemmour dans son livre ! Ce sera sans moi ! 

    Pour tout vous dire (c’était déjà en gestation dans ma tête après les événements de Sisco en Corse), j’abandonne définitivement l’idée du salut de l’idéal occidental à travers un sursaut du patriotisme français. Je crois désormais au repli à l’échelon inférieur : celui du patriotisme régional, sorte de défense d’un dernier pré carré, ancré dans une réalité identitaire prégnante et immunisante. Oui, je me lance dans l’aventure du régionalisme sécessionniste de droite contre une France aux mains de l'ennemi. Je ne vous dis pas où pour mieux tourner la page. 

    Adieu ! 

    PS : Le seul truc qui pourrait me faire continuer ce blog, serait une victoire de Marine Le Pen au 2nd tour, ce dont je ne crois pas une minute.

    Le Droitiste


    0 0


    La parlote c’est une chose, mais les actes c’est mieux ! A vous de leur rendre la monnaie de leur courage en likant leur page Facebook ! Un minimum pour ces sentinelles de la démocratie et de la liberté d’opinion. 

    Sur 200 médias aux USA (mais je pense que le chiffre est minoré), seuls 6 ont eu le courage de soutenir Trump ! 

    Les voici :

     -----------------------   Grand Tirage   -----------------------

    - Las Vegas Review-Journal (Page Facebook : facebook.com/reviewjournal)
    à Las Vegas, dans le Nevada


    - Florida Times-union (Page Facebook : facebook.com/FLTimesUnion)
    à Jacksonville, en Floride 


     -----------------------   Tirage régional   -----------------------

    - Santa Barbara News-Press (Page Facebook : facebook.com/santabarbaranewspress)
    à Santa Barbara, en Californie

    - Augusta Chronicle (Page Facebook : facebook.com/TheAugustaChronicle)
    à Augusta, en Georgie

    - The News-Sentinel (Page Facebook : facebook.com/thenewssentinel)
    à Fort Wayne, dans l'Indiana

    - Republican-American
    (Page Facebook : facebook.com/repam)
    à Waterbury, dans le Connecticut


    A vous de jouer !

    Le Droitiste