Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


older | 1 | (Page 2) | 3 | 4 | .... | 6 | newer

    0 0
  • 05/20/15--08:25: Réponse aux charlots

  • En matière de sexualité anale, les avis des médecins divergent pour savoir si elle favorise l’apparition des hémorroïdes. Mais probablement pas pour ceux qui ont eu la mauvaise idée de s’acoquiner avec Charlie en janvier dernier, tellement ça leur gratte les fesses aujourd’hui. Même les pommades de la bien-pensance auront du mal à calmer les lésions occasionnées par leur naïveté et leur envie de faire plaisir. 


    Ainsi donc, les organisateurs de «l’obscur concours de caricatures» de Mahomet au Texas, ne seraient pas Charlie, parce que trop marqués politiquement ! ! !  - J’espère que vous la sentez bien cette hémorroïde là ! 

    Ainsi donc, cette initiative relevait beaucoup plus de la «liberté d’obsession» que de la liberté d’expression ! -  Aye… fait mal, celle-là aussi !

    Ainsi donc, il y aurait une «islamophobie vichyste» et donc, sous-entendu, une islamophobie non-vichyste (sans doute une islamophobie gaulliste !!!). Ca pique, non ?

    Allez… puisque de toute façon vous risquez d’en consommer des rouleaux, je vous recommande d’utiliser Charlie comme PQ… ce sera toujours ça, à défaut de calmer la douleur !

    Le Droitiste


    0 0


    La marginalisation de l’extrême droite en France est la conséquence de son échec idéologique, d’un manque de lucidité stratégique. Il faut l’imputer directement au long travail de sape de la Nouvelle Droite (GRECE), commencé dans les années 70. Sa propagande, un recyclage d’idéaux gauchistes, a infesté tous les étages de l’extrême droite actuelle (quand elle n’a pas été à l’origine des divisions par son entrisme - on se souvient de toute la clique du GRECE derrière Damien Bariller, le lieutenant de Bruno Mégret). Son idéologie est dorénavant partout : du FN au Salon Beige, de Radio Courtoisie à TV Libertés, du journal Minute à celui de Présent. Elle se caractérise par  : 

    - Sa haine du monde marchand, sous couvert de lutte contre les excès de la mondialisation. Disons plutôt de la défaite de la France, face à la mondialisation. Tellement plus simple d’accuser les autres plutôt qu’avouer les vraies tares françaises (étatisme, paresse au travail, médiocrité en matière d’innovation, captation des notables, escroquerie des élites,…). 

    - Sa haine de l’Amérique. Il suffit, pour s’en convaincre, d’écouter les litanies d’un Alain de Benoist, penseur gourou de l’extrême droite française contemporaine, nous rappeler sa préférence pour la mosquée plutôt que le MacDo, et la Place Rouge plutôt que la Maison Blanche.


    - L’éloge du tiers-mondisme avec un penchant avéré pour la culture révolutionnaire qui a donné naissance à toute cette idéologie rouge-brun. Sans parler d’une admiration, à peine voilée, pour la fierté musulmane avec des louanges du guénonisme ou de l’Iran des mollahs.

    - L’apologie du néo-paganisme virilisant, vantant les bienfaits de l’archéo-futurisme, maquillé dans un catholicisme identitaire débarrassé de ses sources sémitiques, seul capable de nous redonner la niaque des guerriers barbares d’antan.

    Vous le constatez, en réalité, la Nouvelle Droite n’a rien inventé en matière de pensée politique, elle n’a fait que recenser celle des autres pour y mettre son tampon de validation. Sa doctrine est un fourre-tout, un patchwork, dans un seul but : polluer durablement l’émergence d’une vraie droite radicale néo-conservatrice comme cela a été le cas dans tous les autres pays occidentaux. On peut l’affirmer : la France a aussi "l’extrême droite la plus bête du monde". 

    Le Droitiste


    0 0
  • 06/03/15--02:46: Allergie au populisme

  • Il faut prendre parfois un peu de recul avec des vacances à la campagne pour réaliser à quel point certaines choses sont nocives dans le débat politique, à quel point on se laisse intoxiquer sans vraiment s’en rendre compte.

    Je reviens d’une semaine de dépaysement, pommé dans un coin de campagne, là où internet n’existe toujours pas, là où il faut s’éloigner de la ferme pour obtenir au moins deux barres de réception sur son téléphone mobile, là où l’émetteur local de la TNT est faiblard au point de devoir se contenter de 4 ou 5 chaînes numériques potables (et encore, s’il n’y a pas de vent car l’antenne sur le toit fait des siennes)... bref, où il ne reste plus que le bon vieux poste radiocassette du grand-père, sorti de l’armoire en bois, pour s’informer tout en vaquant à ses occupations champêtres. 

    Pas de bol pour moi ! Le bouton du réglage de la bande FM tombe en rade, calé sur RMC. Obligé de bouffer du JJ Bourdin et du "Grandes Gueules" chaque matin pour suivre l’actu. Et c’est là que je mesure toute la nocivité des ces émissions de talk-show, la responsabilité qu’elles portent dans le pourrissement de la situation en offrant un porte-voix aux forces les plus ankylosantes et corporatistes de notre pays : de Momo le routier poujadiste à Josette l’institutrice syndicaliste, en passant par Norbert le notaire rapiat… je vous épargne le sénateur-maire à la langue de bois (quand ce n’est pas la langue de pute). Tout cela avec une forte odeur du passé, cette impression d’être confronté aux éternelles contrariétés d’une caste de sexas dont le mode de vie est restée scotché à celui des années 80. Le perpétuel sentiment d’être encore à l’époque des films de la troupe du Splendid.

    En ville, on s’en rend forcement moins compte, habitués que nous sommes à la fièvre médiatique permanente. Mais dans la campagne profonde, on dispose d’un recul salvateur, du secours précieux des ruraux en permanence à la tâche, ceux qui n’ont pas de temps à consacrer pour la politicaillerie stérile et aux jérémiades de journaleux parisiens en recherche de parts d’audience. A la campagne, on connaît mieux qu’ailleurs l’expression  : «Occupe-toi de tes oignons !», à quoi je rajoute :  «Qui parle du temps, parle de rien !».

    Tout cela pour vous dire que je suis de plus en plus allergique à ce populisme médiatique, obligé d’exciter les contraires pour finalement conduire à un relativisme idéologique de division. Ne perdez pas de temps, la seule pensée juste est celle de droite (d’ailleurs on dit d’une chose qu’elle est «droite», pas besoin de préciser «extrêmement droite» !) et la seule forme d’expression politique utile c’est le vote (et le militantisme pour les plus motivés), pas ces pitreries médiatiques agrémentées de sondages de circonstance trompeurs !

    PS : Plutôt que RMC, je vous recommande radio BFM Business (c’est le même groupe) qui traite de sujets vraiment plus intéressants avec de jeunes animateurs pêchus dont l’expertise est bien plus éclairante que celle d’une toiletteuse pour chiens ou d’un animateur social saxophoniste. Quant à JJ Bourdin et ses axiomes balancés sur un ton grave pour faire combatif, on s’en passe facilement.

    Le Droitiste



    0 0


    Comme l’explique très bien l’article sur le site d’huffingtonpost (>> voir article ici), on aura du mal a nous faire gober que le PDG d’Orange se soit découvert soudainement une fibre humanitariste, au point de mettre les territoires disputés d’Israël au sommet de ses préoccupations. Comme on aura du mal à nous faire croire qu’il s'est lancé dans une soudaine croisade géopolitique, en sanctionnant un pays au profit de ses adversaires régionaux (d’autant que l’Egypte est un allié objectif d’Israël et composée de plus de 10 millions de chrétiens captifs et solvables).

    Non, la raison de son geste est directement liée aux pressions de la campagne d’intoxication des associations anti-israëliennes en France. Pas tellement à cause du nombre de pétitionnaires réguliers - on se doute bien que Stéphane Richard s’en tape des signatures issues des banlieues, alignées dans des milliers de colonnes - mais plus à cause des initiateurs de toute cette agitation. Je vous ai mis, après l'article, la liste des associations signataires de cet appel au boycott de son partenaire israélien pour vous vous ouvrir les yeux. 

    A part la longue liste des éternelles petites associations fantoches d’extrême gauche (encore qu’il serait intéressant de savoir combien elles captent de subventions au total), on retrouve des poids lourds du syndicalisme (la CGT + SUD = 40% des salariés d'Orange) ainsi que deux partis politiques alliés au PS dans les dernières élections locales : les Verts et le Front de Gauche (petit rappel >> des alliances aux municipales, sans parler de celles au 2nd tour des départementales >> dans le Val de Marne).

    Comprenez une chose, et là je m’adresse aux juifs français directement : il ne sert à rien de gueuler contre Orange si vous continuer à voter à gauche ! Car je suis malheureusement persuadé qu’il en existe encore un grand nombre, surtout chez les leaders d’opinion de la communauté ! Expliquez-moi comment on peut brandir un drapeau de la LICRA, lors d’une manif anti-BDS quand on connaît sa connivence avec la LDH et le MRAP (officines communistes clairement anti-Israël) ! Méditez là-dessus pour ceux qui iront manifester mardi à Toulouse !

    Le Droitiste

    Initiateurs de l'appel aux Boycott

    SYNDICATS
    Confédération Générale du Travail (CGT)
    Fédération Syndicale Unitaire (FSU) 
    Union Nationale des Etudiants de France (UNEF)
    Union syndicale Solidaires (SUD)
    Confédération paysanne

    PARTIS POLITIQUES
    Europe-Ecologie / les Verts (EE-LV)

    Front de Gauche (dont) :
    - Parti de Gauche (PG)
    - Gauche Unitaire (GU)
    - Les Alternatifs
    - Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) 
    - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)
    - Parti Communiste Français (PCF) 

    Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR)
    Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
    Mouvement Politique d’Education populaire (M’PEP)
    Alternative Libertaire (AL)

    ANTIRACISTES
    Ligue des Droits de l’Homme (LDH)
    Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)

    ASSO PALESTINIENNES
    Génération Palestine
    La Courneuve-Palestine 
    Association France Palestine Solidarité (AFPS)
    Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF)
    Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP)
    Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP)
    Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)
    Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis)
    Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Paix (CJACP)
    Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO)
    Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5)
    Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France)
    Les Femmes en noir

    LES COLLABOS
    Une Autre Voix Juive (UAVJ)
    Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

    ASSO DE GAUCHISTES
    Association pour la Taxation des Transactions et pour l’Aide aux Citoyens (ATTAC) 
    Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) 
    Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA)
    Collectif Faty Koumba
    Droit-Solidarité
    Cedetim / IPAM 
    Organisation de Femmes Egalité

    ASSO MAGREBINES
    Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)
    Association des Tunisiens en France (ATF)
    Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)
    Collectif des Musulmans de France (CMF)
    Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT)
    Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM)

    ASSO PACIFICISTES
    Alliance for Freedom and Dignity (AFD)
    Americans Against the War (AAW)
    League for Peace and Liberty (WILPF)
    Le Mouvement de la Paix
    Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL)


    0 0



    Né à la fin des années 80 sur l’initiative  de Dominique Dumoulin-Laupies, cette discipline dit puiser l’essentiel de son inspiration de rudiments de combats des camisards, ces protestants réfugiés dans les montagnes des Cévennes pour y mener la résistance face au pouvoir royale catholique.

    Je vous vois venir avec votre esprit critique, vous allez me dire que le Francombat n’est pas plus protestant que le Krav Maja est juif… que tout cela n’est juste qu’un label plaquer sur un agrégat de techniques déjà existantes. Oui et non. Certes les fondateurs ne se sont pas privés de copier en partie le travail des autres, mais on est bien obligé de reconnaître leur apport identitaire, cette touche qui les différencie des autres. Pas de quoi s’indigner en la matière car la quasi-totalité des arts martiaux contemporains sont des améliorations ou des codifications d’autres plus anciens : le Budo japonais est un emprunt aux chinois qui est un emprunt aux indiens, etc… D’ailleurs personne ne dénie le label russe au Sambo, ni le label brésilien au Vade Tudo, des sports de combat modernes inspirés d’autres pays.


    Le Francombat ne se limite pas à ses racines camisards, il se définit avant tout comme de la stratégie inspirée de concepts multi-sources aussi bien guerriers que politiques (cela va de la stratégie militaire du Cardinal de Richelieu aux pensées de Lao-tseu). Comme vous voyez, il a développé sa propre philosophie, voire une forme de spiritualité plus syncrétique que purement protestante.

    Parmi les diplômés de ce sport, on retrouve deux des trois fils du célèbre boxeur pied-noir Marcel Cerdan, Paul et René.

    Ma comparaison avec le Krav Maja n’était pas fortuite puisque les techniques de ces deux disciplines s’apparentent à du self-defense pour civils dont l’objectif principal est de se défendre contre plus fort (puis contre-attaquer le cas échéant) plutôt que porter l’offensive le premier. On retrouve là tout l’héritage de deux minorités face aux persécutions de la majorité. Pour le reste, à vous de vous faire votre opinion en faisant vos recherches sur le web.

    Le Droitiste


    0 0
  • 06/30/15--06:54: Je ferme !

  • Bon, je vous annonce que je vais lâcher la barre pour les deux mois d’été. La mauvaise nouvelle c’est qu’il est fort possible que je ne la reprenne pas à la rentrée, cela signifie l’arrêt du blog et mes publications sur la page facebook. Décision finale en septembre/octobre.

    Là, je suis obligé de vous saouler avec mes états d’âmes, mais c’est le seul moyen de vous expliquer ma déprime. Désolé si je fais du Houellebecq de prisunic, mais c’est comme ça !

    La décapitation du gars, vendredi dernier à  St Quentin Fallavier, m’a retourné le boulard plus que je n’aurais pu l’imaginer. Il m’a fait reprendre conscience d’une évidence que je tentais de refouler, celle d’un combat perdu d’avance. L’évidence est là, l’ennemi est trop nombreux, protégé par des millions de français collabos, inexpugnable dans ses zones de non-droit, mieux armé et surtout jusqu’au-boutiste (pas propriétaire, pas d’épargne, pas de responsabilités professionnelles, pas peur de la prison et de la justice, etc…). 

    De toute façon, j’en ai la conviction profonde, il n’y aura même pas de bataille (la fameuse «guerre civile» dont fantasment certains pour tenter d’y croire encore). Tout simplement parcequ’il n’y aura pas de combattants, côté patriotes. A part une poignée de dégénérés d’extrême droite - que l’on peut facilement inventorier, lors de leur rendez-vous annuel de Jeanne d’Arc (et encore ce sera une partie seulement), rejoints par quelques centaines de piliers de comptoir provinciaux - je ne vois pas où seront les forces de la résistance. 

    Mettez un citoyen normal en taule, il perd tout ! Son boulot, sa réputation, ses biens à crédit (faute de paiement), et l’essentiel de ses proches. Mettez une racaille en taule, elle commence une seconde vie pour ressortir en idole respectée de sa cité et de ses proches, avec un grade plus haut dans la pègre islamiste !

    L’armée et la police ? Elles seront principalement utilisées à lutter contre les partisans de l’insurrection patriotique, facilement identifiables par l’administration fiscale et facilement intimidables. Les médias d’état se chargeant de leur imputer l’origine du chaos (le fameuse prétexte "d’islamophobie" qui met le feu aux poudres). Ne comptez pas sur un quarteron de généraux pour sauver la situation, le haut de la pyramide militaire a été lobotomisée depuis 40 ans (merci de Gaulle) !

    Le vote FN ? Avec un maximum de 8 millions d’électeurs (fourchette haute) sur 20 millions de votes à droite (moyenne), il ne sera jamais majoritaire dans son propre camp à moins de faire une alliance. Hypothèse totalement inenvisageable avec son programme économique de gauche et son sectarisme archéo-nationaliste. Sa seule chance est de profiter d’une abstention record, mais cela le rendait encore plus illégitime déontologiquement. L’exemple suédois récent d’une alliance gauche-droite, contre "l’extrême droite" préfigure aussi le probable scénario permettant à notre classe politique d’incapables de conserver les rênes.

    Rassurez-vous, le tableau que je vous peins n’a rien d’apocalyptique, la France continuera d’exister et perdurer mais selon les critères du quart-monde, à l’image de l’Afrique du sud ou des pays d’Amérique latine ! Là-bas, les citoyens de culture occidentale continuent de vivre et travailler mais en autarcie complète car ils sont des cibles permanentes : on roule en voiture sécurisée, on ne fréquente que certains quartiers protégés, on ne travaille qu’en réseau, on rentre le soir dans son quartier résidentiel fermé, les enfants sont scolarisés dans le privé et on ne fait des sorties à la campagne le week-end qu’avec un local bien renseigné. La différence sera qu’en France, nos townships et nos favelas seront des terres d’islam ; ils ont déjà inventé le concept de Cisjordanie, ils inventeront celui de Cisalgérie. 

    Rien à attendre d’un sursaut médiatique, tous les hauts postes sont verrouillés par des collabos soixante-huitards du "vivre ensemble". Pas de place pour un Fox News, la loi française l’interdit quasiment et le CSA veille ! Quand Jean Raspail a publié le "Camp des Saints" en 1973, décrivant l’invasion de l’Europe par une immigration massive en provenance des mers, toute la presse de l’époque l’a boycotté ou s’est foutu de sa gueule. Pour faire passer un message, mieux vaut s’abriter derrière le divertissement comme le film de Luc Besson, "Banlieue 13". Ce film est comme le livre de Jean Raspail, une prophétie.

    Economiquement la France connaîtra la situation de la Grèce : taxation démentielle, administration corrompue, privilèges aux élites, chiffres truqués, travail au black généralisé, etc… toutes les caractéristiques d’une économie régressive n’offrant aucune possibilité d’ascenseur social à part la magouille ou le piston.

    J’y pensais avec la crise grecque, mais saviez-vous qu’ils existent des grecs modestes très heureux et prospères ? Oui, en Australie et aux USA. Comme de nombreux pionniers d’autres communautés (italiens, irlandais, coptes, juifs, arméniens, maronites…), ils ont fui leur pays en décomposition pour aller le recréer là où l’Occident défend ses vraies valeurs de progrès et d’émancipation des peuples. Cela ne les empêche pas de revenir passer de belles vacances dans le berceau de leur culture, où ils sont accueillis comme des princes avec leurs capitaux et leur réussite sociale. C’est désormais l’exemple à suivre pour un français un peu intelligent et perspicace. C’est mon cas !

    Tout cela pour vous dire que je souhaite désormais dédier mon temps à gagner plus de sous dans l’éventualité de mettre mon foyer à l’abri, plutôt que continuer à entretenir l’espoir sur ce blog. Il est temps d’envisager mon alya de non-juif, loin du chaos qui se prépare.

    Et puis je dois vous avouer une dernière chose : je n’ai jamais trouvé mon public, tellement être de droite (sans être FN ni complètement UMP), amoureux de l’Amérique (la vraie, la chrétienne, la messianique, hors de mégalopoles) et défenseur d’Israël, me clive de tout. J’imaginais que l’on était bien plus nombreux en France, me suis royalement trompé. Alors mieux vaut aller là où ils sont. Ca fait 3 ans que j’anime ce blog et je me rends compte que je pisse dans un violon.

    Allez, bon été !

    PS : Si je décide de prolonger mon absence, la seule chose qui pourrait me faire revenir seront la présidentielle aux USA et celle en France. On verra…

    Le Droitiste


    0 0
  • 09/07/15--03:26: Cathos collabos

  • J’ai décidé de re-publier un papier écrit au début de l’été, pour un autre blog, histoire de coller à l’actualité des cathos merdeux. Vous savez, cette poignée de cathos-nazis obnubilés par la théorie du complot juif. Ces chrétiens apostats qui n’hésitaient pas autrefois à copuler avec le paganisme impie pan-germanique, et qui collent maintenant aux basques des musulmanistes dans une alliance des croyants contre le monde judéo-maçonnico-satanique. Je veux parler de cette nébuleuse allant de l’escroc Soral au pitre Ploncard d’Assac, en passant par Christine Boutin (la grande copine de Farida Belghoul). 

    En effet, ces derniers viennent de refaire encore parler d’eux avec des inscriptions antisémites sur l’œuvre (enfin… si on peut appeler ça une œuvre) d’Anish Kapoor à Versailles. Pas que je sois un partisan de cet artiste ni favorable à son machin exposé à Versailles, mais parce que les auteurs de ces inscriptions méritent la palme d’or de la bouffonnerie confusionniste.

    La scène devait être cocasse de voir ces cathos-roycos en pull cachemire et bandana à fleur de lys taguer dans la nuit versaillaise au milieu d’un jardin fermé. Pas impossible qu’il devait y avoir parmi eux un musulman, fils à papa d'un diplomate arabe ou "dans l’export", portant son badge d’Egalité et Réconciliation à côté de celui de Maurras :-) 

    ---------------------------------- Ecrit début juillet 2015 -----------------------------




    Je voudrais bien pourvoir partir en vacances, faire un break estival, mais j’ai l’impression d’être comme le pharmacien dans le film "Le père Noël est une ordure", incapable de fermer ma boutique parce que des cassocs m’en empêchent. Ce n’est pas Thérèse (de SOS détresse amitié) mais son clone : Christine Boutin.

    Elle vient de balancer un tweet pour démontrer que ce sont les juifs les vrais responsables de la "pédéïfication" de la planète. Pour preuve : tous les juges de confession juive de la Cours Suprême des USA ont voté pour le mariage homo. Ca valait bien un petit visuel avec les têtes des responsables, affublées d’une étoile de David rouge sang, comme le sang du Christ, assassiné par les ancêtres de cette religion décadente,... Y a jamais de hasard ! 



    Pris d’effroi et de convulsion à la lecture de Sainte Christine (mon ancien côté catho), je me suis mis à genoux et j’ai imploré Dieu de pardonner aux juifs leur inconduite et leur débauche. Vous n’allez pas me croire, une voix m’a répondu : « Je suis Saint Wikipédia, et c’est Dieu qui m’envoie pour te secourir, lève-toi et allume ton mac ! ». Inutile de vous dire que je me suis précipité…

    Et là, stupeur ! Tous les juges ayant voté CONTRE le mariage homo ont été nommés par un président de droite ! A l’inverse, tous les juges ayant voté POUR ont été nommés par un président de gauche (dont nos 3 seuls juges de confession juive). Donc pas grand chose à voir avec la religion… sauf pour le tribunal de l’inquisition de Christine-la-catholique !

    Attendez le fin mot de l’histoire parce que c’est croustillant ! Il y a bien un juge qui a fait pencher la balance à gauche : c’est un juge nommé par Reagan de confession (roulement de tambour)… CATHOLIQUE ! L’honorable juge Anthony Kennedy, avec des ancêtres irlandais bien cathos comme il faut !

    Le Droitiste

    0 0


    Je m’étais promis de décrocher de la médiacratie politique pendant un mois, la coupe du monde de Rugby aidante (une passion régénératrice pour moi) histoire de baisser ma tension en ces temps de propagande immigrationiste hystérique. Malheureusement j’ai craqué samedi par naïveté, en regardant l’émission de Ruquier (On n’est pas couché) parce que l’invité politique était Michel Onfray, catalogué plutôt à droite à cause de sa détestation pour la bien-pensance boboïsante. Une attitude tellement rare et courageuse sur des grands plateaux TV cadenassés par l’extrême gauche trostkarde devant la caméra, et l’extrême gauche syndicalo-communiste derrière.

    Mon dieu, l’erreur que j’ai commis ! Sale retour de bâton pour moi ! J’en tremble encore d’énervement tellement ce pauvre Onfray m’a mis dans tous mes états en étalant sa doxa politique incohérente (la philosophie, je lui laisse ! Mais si c’est comme sa pensée politique, ca doit être gratinée ! Ce qui me convainc de plus en plus du danger des philosophes dans le monde de la politique).  

    Au fond, Onfray c’est Soral, l’antisémitisme et les insultes sous subutex en moins. Ou comment dire tout et l’inverse de tout dans une sorte de gloubiboulga idéologique très proche du slogan inepte de Soral : "Gauche du travail et droite des valeurs". Le fameux truc du caméléon permettant de changer de couleur en fonction de l’ambiance ou du climat. Il paraît que la teinte du caméléon est aussi un moyen de communiquer avec ses congénères, là ce fut le cas à son paroxysme puisqu’il a presque monopolisé les débats, juste histoire d’étaler sa culture et relayer les autres au rôle de minus face à lui. Encore un mégalo de plus au royaume des médias tant honnis mais dont il fait tout pour y être !

    Au milieu de son fatras idéologique, pas très loin du confusionisme rouge-brun, on a eu le droit à de vrais moments de bonheur. Du fascisme des libéraux, à l’éloge de la candidature de Coluche, en passant par les salauds d’impérialistes américains, pour finir par l’immigration souhaitable (ou pas, on n’a pas bien compris)… on aurait cru, par instants, à la plaidoirie d’un étudiant gauchiste sur le parvis de la faculté de Tolbiac.

    Le pompon c’est quand Onfray nous avoue son empathie pour le peuple prolétaire « old school » (en opposition aux nouvelles élites déconnectées) citant les humbles militants communistes d’antan vendant l’Huma sur les marchés ! ! ! Vous savez, ceux qui militaient pour le parti français complice du plus grand génocide de l’histoire. Et que l’on ne vienne pas nous dire qu’ils n’étaient pas au courant, ce qui serait encore plus grave sur le niveau d’imbécillité de ce peuple là. Quand ce ne sont pas les rouges, ce sont les étudiantes prolétaires se prostituant pour payer leurs études qui ont sa sympathie !!! Ou le livreur de pizza, sorte de nouveau Thénardier de temps modernes (visiblement, il a beaucoup de remords à se faire livrer sa bouffe au lieu de cuisiner, que les millions de morts du communisme).

    Là où on a vraiment touché le fond, c’est en matière de géopolitique. Par exemple, sa vision manichéenne du colonialisme au siècle dernier, digne de la propagande gauchiste, omettant de rappeler ce que l’Occident a apporté en terme de modernité, développement économique et progrès médical à ses colonies. Si la démographie africaine a explosé, c’est bien grâce au progrès de la médecine occidentale. II se serait passé quoi, si les sales exploiteurs occidentaux n’avaient pas trouver de vaccin contre Ebola ? 

    En matière de géostratégie, c’est pire ! Onfray plaide le non-interventionisme et le pacifisme généralisé. Au diable les erreurs du passé et ses millions de morts des deux grandes guerres ! Vive les Guillaume II, Hitler, Staline ou Hirohito des temps à venir ! Je vous épargne ses ritournelles sur la domination US pour un type qui n’a toujours pas compris que les nations sont à l’image de l’homme ; certaines cherchant le leadership en dominant les autres, c’est toute l’histoire des peuples depuis l’aube des temps. Le rôle d’un bon chroniqueur politique est justement de saluer les politiques qui tirent au mieux les marrons du feu, fût-il s’allier avec une Amérique plus utile à nos intérêts d’occidentaux que l’utopie isolationniste ou nationaliste.

    J’étais super enthousiaste à son égard, lors du débat vidéo avec Zemmour sous la houlette de Franz-Olivier Giesbert, là j’ai découvert la face cachée du personnage. Ce type est un guignol de la pensée politique, un mystificateur médiatique doublé d’un moraliste mégalo.  

    Le Droitiste



    0 0



    C'est parti, les sionistes non-juifs sous la houlette de nos amis de Ces Goys qui défendent Israël sortent du bois de l'internet pour se lancer à l'assaut des rayons de bibliothèques et des radios. En tant que sioniste chrétien, je suis aux anges !


    0 0

    Le XIII et son maillot caractéristique avec le scapulaire
    Continuons autant que faire se peut d’oublier l’actualité politique en cette période de fête du rugby avec la Coupe du Monde. L’occasion de m’autoproclamer porte-parole pour présenter mes excuses à nos amis treizistes. Je suis un amoureux du rugby mais j’ai aussi mauvaise conscience d’aimer ce sport pour une seule raison : la période de Vichy. 

    Flash-back sur cette funeste journée pour l’histoire du sport français (qualifiée d’un des plus grands scandales du sport français par L’Equipe Magazine) du 9 décembre 1941 dans le bureau du Maréchal Pétain. On peut facilement imaginer la scène. Hormis le chef de l’Etat français, se trouvent là : Jean Boratra (oui, oui… l’un des quatre fameux mousquetaires du Tennis) nommé commissaire général à l’Éducation et aux Sports, et Jean Ybarnégaray, secrétaire d’État à la Famille à la Jeunesse et à la Santé, tous deux collaborationnistes issus du PSF (Parti Social Français). Sur le bureau trône le rapport d’Albert Ginesty, président de la Fédération Française de Rugby à XV qui demande la disparition du XIII. D’une signature du Maréchal, le régime de Vichy prononce par décret la disparition du XIII et, chose unique, l’expropriation des biens et des avoirs de la Ligue de Rugby à XIII.  

    Mais que reproche ce petit cercle au XIII ? Pour le Président du XV, inutile de vous faire un dessin : lui veut faire disparaître un concurrent gênant. Il obtient d’ailleurs l’obligation pour les clubs treizistes de se mettre au XV. Il sauve ainsi un XV en passe d’être supplanté par le XIII. 

    C’est dans les années 30 que la France découvre le XIII grâce à Jean Galia, joueur de XV radié par la Fédération. C’est lui qui lance celle du XIII pour faire connaître ce rugby, plus dynamique et fluide, pratiqué au Nord de l’Angleterre et en Australie seulement. Il profite surtout d’un XV en perte de vitesse à cause des multiplications d’actes de violence sur le terrain, au point que l’Equipe de France avait été exclue du Tournoi des 5 nations, la compétition phare de l’époque. Sans oublier l’attractivité pour leurs joueurs avec la professionnalisation du XIII dans le but de mettre fin à l’hypocrisie d’un XV amateur pratiquant la rémunération au black (amateurisme marron).

    Le professionnalisme, c’est cela que Vichy va principalement reprocher au XIII, comme aux autres sports de l’époque. Logique pour l’idéal fasciste car le sport de masse ne doit être qu’une étape provisoire pour préparer la jeunesse au sacrifice ultime sur le champ de bataille. Dans la même logique, il interdira quasiment le sport féminin, la femme devant se consacrer totalement à la procréation. Nos talibans de l’époque, en somme. 

    Ce professionnalisme qui avait d’ailleurs été la pomme de discorde anglaise en mai 1895, créant la scission entre XV et XIII. Les ouvriers du Nord industriel voulaient toucher quelques penny pour dédommager le temps sacrifié à leur sport, alors que les fils à papa des universités du sud voulaient conserver l’amateurisme complet (bonjour l’hypocrisie des riches !). 

    Le XIII français ne s’en remettra jamais de son épuration. Pire, les dirigeants du XV, plutôt que s’excuser pour leur comportement collaborationniste, continueront leur base œuvre en interdisant au XIII de porter le nom de "Rugby" (comme dans le reste du monde, où il plus connu sous celui de "Rugby League") pour celui de "Jeu"à XIII, totalement humiliant. Une décision de justice de 1993 permettra finalement aux tréizistes de pouvoir réutiliser le nom de "Rugby".

    Cliquez pour ouvrir le fichier son
    >>  Ecouter une ancienne émission radio de France Culture
    (50 minutes)
    Le Droitiste

    0 0
  • 09/30/15--02:52: Ce pape à la con !

  • Il paraît que pour démasquer le démon caché dans une personne, il suffit d’approcher un crucifix, et ce dernier se révèle. Et bien, il existe un procédé identique pour démasquer le gauchiste planqué au fond d’une personne : il suffit juste de remplacer le crucifix par la question des USA. Autant un gauchiste peut rester mesuré et conciliant sur les questions de société, autant il ne peut s’empêcher de se torde de convulsions, en éructant sa haine et son dégoût, quand il entend le mot «USA». Ce fut le cas pour le Pape, lors de son voyage officiel cette semaine.

    On appréciera, au passage, le fait qu’il soit passé d’abord par la Cuba communiste avant de venir aux USA. A la grande joie du gauchiste de la Maison Blanche dans un duo parfaitement accordé : lui s’occupe de réhabiliter l’Iran terroriste, pendant que François fait de même avec le totalitarisme communiste. Sorte de version inversée du duo Reagan-Jean Paul II.. pas un hasard !


    Tout est dans les symboles pour celui qui à l’œil aguerri. Passons sur le fait qu’il se soit largement plus exprimé en espagnol, langue des clandestins latinos, au moment où la pression migratoire met en péril les USA (il aurait tout aussi bien pu opter pour l’italien, langue officielle du Vatican, qu’il maîtrise parfaitement), intéressons-nous plutôt à sa visite de la prison de Curran-Fromhold de Philadelphie, celle qui enferme des criminels de droit commun de la pire espèce ! Quel sens donner à cette visite, alors qu’il n’a même pas daigné visiter une prison cubaine pour opposants politiques innocents, une semaine avant ? Vous l’avez compris, l’idée était bien évidemment de critiquer la politique carcérale des USA, vue comme une politique trop brutale…. allez, crachons le mot : fascisante ! Le bon vieux cliché gauchiste. 

    Vous pensiez qu’en visite dans le plus grand pays chrétien du monde – 73%, soit 229 620 000 de pratiquants – (et 4ième plus grand pays catholique au monde), il aurait eu un mot pour les Chrétiens d’Orient ? Que nenni ! Par contre, il a eu du temps pour critiquer le modèle américain, en ayant même l’aplomb de se présenter lui-même comme un fils d’immigré, et venir donner des leçons d’anti-racisme dans un pays qui a déjà tant fait en terme d’accueil depuis deux siècles !

    Non, je préfère rendre un hommage à tous ces élus catholiques du Congrès, qui ont boycotté son discours de propagande à la tribune du Congrès. 


    Le Droitiste


    0 0
  • 10/01/15--11:30: Au sujet de la race blanche

  • Je suis éxédé par ces théories raciales qui viennent polluer notre combat légitime contre l’immigration-invasion. On peut combattre le grand remplacement sans faire du racialisme débile. Surtout quand cela vient du camp de la droite, pour donner de l’eau au moulin de nos adversaires qui se régalent à faire l’amalgame avec le racisme national-socialiste, grâce à cet odieux hold-up idéologique, consistant à classer ce socialisme dit "national"à droite. 

    Il n’y a que deux façons de faire disparaître une race, soit en l’exterminant, soit en la métissant. Comme la première option n’est pas concernée, c’est bien de la deuxième dont il s’agit pour nos prophètes de malheur en parlant de la disparition de «la race blanche», qui rejoint d’ailleurs la fameuse thèse colportée par les gauchistes : « nous serons tous métisses dans 1000 ans ! ». Cette frénésie du métissage supposerait, au passage, un désintérêt croissant du blanc pour la femme blanche ou inversement. Un peu loufoque comme théorie, mais admettons ! 

    C’est là qu’intervient ma petite expérience qui risque de démolir toute cette théorie de la fin de l’homme blanc. J’ai dans mon entourage deux sœurs métisses, d’un père blanc et d’une mère noire (noire de chez noire, même pas "café au lait"). Les deux ont épousé chacune un blanc et donné naissance à des enfants dit quarterons (1/4 métisse). Eh bien, je mets au défit quinconce de s’apercevoir que leur grand-mère est noire, car ils sont tous blonds à la peau bien blanche ! Certains quarterons ne perdent pas forcement les traits d’un ascendant noir (ex : le fils de Yannick Noah), mais il est fort à parier que si un quarteron (ou une quarteronne) épouse à nouveau une blanche, leur descendance sera définitivement redevenue blanche. 
    En extrapolant tout cela à l’échelle de la population de la France (à condition évidement de stopper le flux migratoire maintenant), avec seulement 4 millions de noirs pour 60 millions de blancs, c’est plutôt la race noire qui risque de disparaître au fil du métissage et non l’inverse. 


    Vous le voyez, la théorie de la disparition de la race blanche ne repose sur rien, elle est alimentée par une fausse perception de citadins des grandes villes particulièrement exposées à la diversité raciale, voir même l’exclusivité raciale dans certains quartiers. Sans parler du méditérannéen à classer, ou pas, dans la catégorie du blanc, auquel cas il faudrait y mettre aussi bon nombre d’arabes et perses.

    Le plus drôle, c’est que les torquemadas du métissage sont souvent des adorateurs de Poutine et, à travers lui, de la Russie luttant pour la défense de sa race blanche, à l’inverse d’un Occident gangrené. C’est oublier que le morphotype russe est justement le résultat criant d’un métissage Caucaso-Mongoloïde (yeux bridés mais des traits scandinaves avec yeux clairs et cheveux blonds). Comme quoi le métissage ne mène pas forcement à la perte de pigmentation, puisque c’est cela qui semble poser problème à nos racistes. Et question multiculturalisme, la Russie n’a pas leçon à donner avec ses 28 nationalités ou groupes ethniques différents.

    Dans l’antiquité, le métissage pouvait occasionner des changements importants sur des peuples peu nombreux, il ne peut plus provoquer aujourd’hui de grands bouleversements. L’augmentation du nombre de métisses en valeur absolue à l’échelle de la planète (surtout perceptible dans nos villes occidentales qui en sont souvent le foyer) restera proportionnel à celui de l’augmentation de la population mondiale. 

    De son côté, la race blanche continuera aussi d’augmenter, en valeur absolue, même en France. Elle n’est donc pas en voie de disparition. La vraie question est : sur quel territoire et en quelle proportion par rapport aux autres ?  

    Personnellement, seul le combat pour la défense des valeurs importe ! Une France peuplée que de blancs mais majoritairement adeptes de la charia, ne m’intéresse pas… et nous conduirait vers la régression dans tous les domaines. Une France ventant sa fierté blanche sous un régime à la nord-coréen, non plus ! 

    Le Droitiste


    0 0
  • 10/03/15--09:34: Laissons faire Poutine !

  • En tant qu’atlantiste affiché, on me presse de dénoncer Poutine et sa stratégie en Syrie. C’est vrai qu’il est vraiment gonflé le gars : il interdit les frappes aériennes des occidentaux contre Bachar (limite, il menace de guerre mondiale) et se permet deux ans après d’intervenir seul pour Bachar… tranquille ! ! !

    Je vais vous surprendre, mais je ne suis pas opposé à l’intervention russe. Cela me fait mal d’être du côté de la politique de soumission au Kremlin, mais mon pragmatisme prime dans cette affaire.

    Que Poutine utilise le dossier syrien pour sauver son bourbier ukrainien, qui a plombé son économie à cause des sanctions, est évident ! Mais n’est-ce pas là un moyen de lui permettre de rectifier son erreur et lui offrir une porte de sortie sans perdre la face (essentiel pour un égo mégalomaniaque). Pour moi, il est vital de clore ce conflit européen, au moment où un choc de civilisation, qu’on le veuille ou non, se précise à cause de la dérive incontrôlée d’une religion. 

    Que Poutine nous mente et bombarde les rebelles ne fait aucun doute ! Mais après tout, la rébellion est-elle toujours modérée ? Les choses ont changé. Il n’y a que ce pauvre Fabius pour croire encore au mythe du rebelle modéré se battant, au nom des droits de l’homme laïcs, contre la dictature. En trois ans, les modérés ont été largement relégués aux oubliettes derrière le Front Islamiste, Al-Nosra et consorts, c’est un fait incontestable. Le copinage entre tout ce petit monde est maintenant avéré avec un transit d’armes des uns aux autres. Les frappes occidentales précautionneuses pour éviter de bombarder les speudo-modérés ont montré leur limite. 

    Que la Russie prenne sa part du fardeau, me ravit au plus au point ! Surtout connaissant le peu de remords de Poutine pour d’éventuels dégâts collatéraux sur des civils. Dorénavant, les USA (et Israël) ne seront plus les seuls à être accusés à tort de soi-disant "crimes de guerre" contre les populations arabes. J’imagine les tronches de tous ces anti-américains, souvent pro-russes, pour qui cet argument était la base de leur propagande !

    Que les USA, pour une fois, ne soient pas en première ligne pour se faire traiter "d’impérialistes", j’applaudis ! Fini le temps, pour les petits gars du Wisconsin et du Texas, d’essuyer les conséquences de la merde de l’ex-URSS (invasion de l’Afghanistan, installation de dictateurs en Irak/Syrie/Libye, création du nationalisme palestinien et son bordel au Liban,…). D’une certaine manière, les Tea Party et Donald Trump ont raison de vouloir mettre un frein au sacrifice de leurs militaires pour un Département d’Etat scélérat, versatile et sans stratégie globale.

    De toute façon, l’option militaire prise par Poutine est vouée à un succès très relatif sans intervention au sol. S’il y a des gens qui peuvent se permettre d’émettre cet avis, c’est bien nous les défenseurs d’Israël. Comment croire qu’il réussira à Homs et Alep, là où Israël échoue depuis 15 ans à Gaza ? En admettant qu’il envoie ses supplétifs (loyalistes syriens, Hezbollah, pasdarans,…) , ils ne seront jamais assez nombreux pour garantir la sécurité sur une bande aussi grande, allant de Lattaquié à Damas. La seule chose intelligente à faire est de s’inspirer d’Israël et construire immédiatement un mur au Nord de la Syrie (et abandonner Damas), autour du pays alaouite. 

    Autre chose : arrêtez de nous saouler avec « Poutine est un stratège, un excellent joueur d’échec » ! Il n’est pas spécialiste aux échecs mais en Judo. Quand vous aurez compris que le judo consiste à utiliser la force de son adversaire pour le faire tomber, vous aurez tout compris de son tandem victorieux avec le danseur de funky de la Maison Blanche. Et relisez vos livres d’histoire contemporaine ! Le fiasco de la prise d’otage de Beslan, l’échec de la première guerre de Tchétchénie, la bonne résistance géorgienne et ukrainienne, … tout cela ne respire vraiment pas l’œuvre d’un maître en stratégie.

    Poutine, c’est surtout la rancune (cf : sa fameuse liste noire des journalistes interdits de séjour en Russie), l’impulsivité (cf : l’invasion de la Crimée, 6 jours seulement après la destitution de Viktor Ianoukovytch) et une pointe de délire complotiste (cf : son discours délirant sur la décadence satanique de l’Occident, lors de la 10e conférence de Valdaï).

    Le Droitiste


    0 0


    Mauvaise nouvelle pour les partisans du chaos économique mondial ! C’est qu’il y a du monde au portillon : marxistes, anarchistes, complotistes,… et surtout mes petits préférés : les survivalistes, parés pour le Big One. Tous d’accord à prophétiser que ça va péter à cause du trop grand différentiel entre les pays riches et les pays pauvres. Pour les uns (marxistes, anarchistes) c’est un espoir qui permettra de se refaire la cerise et changer leurs existences de frustrés du système (les leaders révolutionnaires finissent toujours dans des draps plus soyeux que leurs prédécesseurs), pour les autres (complotistes, survivalistes) c’est un business juteux : vente de livres, de kits de survie… ou devenir des stars monétisées sur Youtube.    

    Malheureusement la chienlit devra attendre. Contrairement à ses prévisions, le tiers-monde se porte mieux économiquement ! Pour preuve ce recul de la pauvreté, selon le dernier rapport de la Banque Mondiale. De 13% en 2012 (cette proportion atteignait 29% en 1999), on est passé à 9,6% en 2015 de la population mondiale vivant au-dessous du seuil de pauvreté, fixé entre 1,25 et 1,90 dollars par jour. Un recul historique, semble-t-il, et ce malgré la crise de 2008 !

    Mais d’où peut venir cette amélioration ? De la redistribution miraculeuse des milliards détournés par les dictateurs africains et arabes à leurs peuples ? Peu probable, surtout quand le rapport explique que l’extrême pauvreté se concentre en Afrique noire (précisant, au passage, ne pas disposer de données fiables pour les pays arabes et maghrébins). D’où le problème actuel de l’immigration subsaharienne. Non, l’enrichissement global  vient du choix assumé de certains pays émergeants pour le modèle économique à l’occidental, plutôt que stagner dans l’utopie communiste ou l’archaïsme politico-religieux.

    Impossible, non plus, de ne pas y voir un certain effet bénéfique de la mondialisation, tant honnie. Une belle gifle pour les alter-mondialistes et autres intégristes du protectionnisme ! Désolé, mais la fin du système Occidental capitaliste n’est pas pour demain, c’est même toujours la seule référence émancipatrice des peuples du tiers-monde. 

    Le Droitiste


    0 0





    La branlée de l’équipe de France de rugby, en ¼ de finale de la Coupe du Monde, a quelque chose d’emblématique à bien des égards, on peut même y voir une traduction parfaite de ce qui ronge notre pays depuis 4 ans, à savoir le gâchis organisé sur fond d’aveuglement et de propagande déconnectée des réalités. 

    Ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est la déclaration de l’entraîneur, Philippe Saint-André, suite à la défaite, avouant qu’il ne lisait plus la presse depuis 4 ans pour s’éloigner des critiques. Période pendant laquelle tous les compteurs s’enfonçaient invariablement dans le rouge, et propulsaient notre équipe en queue de peloton des grandes nations de ce sport. La similitude avec notre président de la République, en regard de la situation de la France au niveau mondial, est saisissante. Notamment dans la façon de communiquer avec des déclarations impassibles, molles, fades, et langue de bois. 

    Là où le déclin de notre équipe nationale de rugby depuis 4 ans ressemble à celui de notre pays, c’est au niveau de cette propagande entretenue par la poignée de mandarins jusqu’au-boutistes de la bien-pensance qui préfèrent nier la réalité et sombrer dans un optimisme hallucinogène, soit par haine du "c’était mieux avant !", soit par intérêts complices. 

    Au rugby, il y a aussi ces journalistes sportifs collabos pour tenter de masquer un déclin et vouer aux gémonies tous les réacs pessimistes. La palme d’or revient sans conteste à Serge Simon, journaliste sportif emblématique qui se sert du sport pour faire de l’entrisme politique et distiller la bien-pensance de gauche. Pas étonnant de le retrouver en tête de gondole des panégyristes de cette équipe de France par pur esprit de singularité propre aux utopistes déconnectés du réel.

    Même déclin, mêmes causes ! Il en va de nos dirigeants politiques comme ceux de notre sport, plus préoccupés à conserver leurs privilèges garantis par un système vicié et désuet qu’à engager des réformes structurelles. Le tout camouflé dans une fausse alternance d’hommes de terrain providentiels pour faire espérer à des lendemains qui chantent. Mais toujours ce même symptôme consistant à ne regarder les choses qu’à travers un prisme franco-français plutôt que voir les choses à l’échelle du reste du monde. 

    Le Droitiste


    0 0


    L’avantage d’avoir son blog, c’est qu’il est possible de se venger quand quelqu’un vous a énervé, en lui retournant un bourre-pif avec le clavier. Là, c’est the famous bloggeur H16 qui va prendre. 

    Je suis comme le groupie qui vient de se voir refuser un autographe, tel un vaurien, par son idole. Voilà qui m’apprendra à vouloir vaincre ma timidité et tenter de mettre un commentaire sur son blog dont je suis fan,… moins maintenant, forcement. Je me sentais tout fierot de pourvoir mettre ma bafouille et intégrer la communauté de geeks du Pierre Desproges de la blogosphère libérale. De commentaire, il n’y a point eu… puisqu’il a été tout bonnement censuré par le maestro. C’est là que tu te sens tout con, d’avoir mis le gars au pinacle et cru à sa sincérité de bloggeur baroque. Sans doute ai-je eu l’outrecuidance de mettre un commentaire trop critique, ou pas assez perspicace… ou peut-être me suis-je gouré, et que la controverse est réservée aux seuls habitués.  

    Peu importe puisque l’objet de mon billet est surtout de dénoncer son propos et fustiger, une nouvelle fois, cette prose anti-amerlocs très en vogue dans la sphère droitiste. L’éventail ratisse large : du pseudo libertarien à la mode de chez nous en quête de dandysme politique, au vrai-faux libérale à la Dupont-Aignan (je mets de côté la secte complotiste Asselinienne, je ne suis pas spy), en passant par le néo-poujadiste… il y a de quoi mettre en branle la rubrique "commentaires" d'un blog. Lisez son article et les avis en dessous, vous comprendrez ! >> Drone Papers : les dérives d’un pouvoir divin

    Pour dézinguer sa plaidoirie d’avocat du droit international, occupé à défendre les pauvres terroristes pulvérisés par erreur parce que leurs noms n’étaient pas ceux inscrits en tête des listes de la CIA, je vais juste recopier cet article du dernier numéro du magazine "Opérations Spéciales". Mais comment H16 peut-il être aussi bas de plafond dans l'analyse pour ne pas déduire que les Américains manquent d’informations sur l’identité de leurs cibles, justement à cause de balances d’indics comme Snowden ?

    Vraiment, ce bisounoursisme de circonstance me sort par les trous de nez ! «N'ajoutez pas à vos maux un remède pire que le mal !» n’interdit pas un remède égal. 

    Le Droitiste

    Article du magazine "Opérations Spéciales" de octobre 2015
    Après Julian Assange (Wikileaks), ses 40 informateurs afghans et irakiens identifiés par recoupement, c'est au tour d'Edward Snowden, le traître de la NSA, d'avoir du sang dur les mains avec ses fuites de documents ultra secrets. 
    Dans les documents révélés par Snowden, on pouvait, entre autres, apprendre des détails sur un système de collecte d'emails de personnes étrangères vivant aux USA, ce qui a poussé plusieurs terroristes sous surveillance à cesser toute communication ou changer de méthode. Les experts du renseignement sont formels : « Les sources habituelles de renseignement se sont asséchées, les tactiques ont changé »  a répété dans les médias Michael Morell, un ancien directeur adjoint de la CIA. En France, un membre de la DGSE nous a confirmé que les leaks de Snowden ont « terriblement affaibli un système qui a évité plusieurs dizaines d'attentats », les services américains partageant des données avec la France. 
    Le monde des Bisounours touche ici sa limite comme on peut le voir, et les défenseurs de Snowden crient à la manipulation, tout comme ils l'ont fait lors de l'affaire Wikileaks. Mais si l'on peut féliciter la diffusion de documents secrets afin de mieux comprendre le fonctionnement de ce monde, ils doivent l'être dans un cadre plus que professionnel exempt de militantisme politique et d'amateurisme » peste un officier du renseignement militaire français, « s'ils plongent dans l'ombre, si on ne peut plus les surveiller, les écouter, on ne pourra pas éviter les carnages » CQFD.


    0 0


    Et si on profitait de la prochaine réédition de Mein Kampf pour mettre son nez dans le caca à tonton Adolf  ? Plus particulièrement au sujet du chapitre sur les juifs et l’art, résumé dans son ignominieuse diatribe :  «Ce que le juif produit dans le domaine de l'art n'est que bousillage ou vol intellectuel !». 

    L’idée m’est venue en tombant sur la photo de la statue en bronze d’un béret vert à cheval, installée au pied du nouveau World Trade Center ! L’œuvre est la réalisation d’un artiste juif américain, Douwe Blumberg. Elle est intitulée "America's Response Monument", à traduire par : "le monument comme réponse de l’Amérique"…réponse au 11 septembre, à travers tous ces soldats des forces spéciales envoyés en Afghanistan. Avouez que l’on est loin de l’art "bousillé" !

    Dans le même registre, cela me fait penser à l’artiste juif, Moses Jacob Ezekiel. Un personnage dont la vie mériterait un film ! Malheureusement, il a eu le tord de ne pas être dans le camp de la bien-pensance durant la guerre civile américaine. Il entre dans l’histoire en étant le tout premier cadet de l’institution militaire américaine de confession juive, mais choisit de combattre pour le sud en restant fidèle à sa patrie (Richmond en Virginie confédérée). Un soldat exemplaire, connu pour être resté au chevet de son ami chrétien Thomas Jefferson Garland mortellement blessé, à la bataille de New Market, pour lui lire la Bible jusqu’à son dernier souffle.

    C’est le Général Lee, himself, qui l’a encouragé à entretenir son talent artistique de sculpteur, après la fin de la guerre. Il s’exilera en Italie et en Allemagne où il obtiendra un grand succès et de nombreuses décorations dont celles des rois Humbert Ier et Victor-Emmanuel III d’Italie, ainsi que la croix du mérite et de l'Art accordée par l'empereur d'Allemagne. 

    The Confederate Memorial is a memorial in Arlington National Cemetery 
    Je vous parle de Moses Ezekiel parcequ’il est l’auteur, un peu à l’instar de Downe Blumberg, du monument dans le cimetière national de Arlington, le célèbre "Confederate Memorial". Une œuvre, là aussi, patriotique en hommage à l’armée confédérée (sur laquelle figure d’ailleurs des représentations de soldats noirs comme je vous l’avais expliqué dans mon article >> Hommage aux juifs confédérés). 

    À eux deux, ces artistes démontent la théorie antisémite nazie sur l'art… et Arno Breker n’a qu’à bien se tenir !

    Le Droitiste

    0 0
  • 11/10/15--15:56: Casse-toi Hassan Rohani !

  • C’est curieux comment la République Islamique d’Iran a toujours été la catalyseur de toute la merde anti-occidentale. Il faut dire qu’elle a bien mérité ses lettres de noblesses entre son attaque de l’ambassade américaine en 1981, sa vague d’attentat à Paris en 1986, sa haine d’Israël (via le Hezbollah) et sa detestation islamiste de la culture judéo-chrétienne.

    Si aujourd’hui elle forme l’étendard de la vermine antisémite néo-nazi (Soral, Dieudonné, la nouvelle Droite,…) elle fut à ses débuts l’étendard de la vermine gauchiste.

    Vous l’avez peut-être oublié, mais le 14 février 1979 la planète gauchiste manifestait à Paris, avec le PS de Mitterand en tête, pour sa nouvelle idole : Rouhallah Khomeyni. A l’époque toute l’intelligentsia de Germain-des-Prés, de Jean-Paul Sartre à Simone de Beauvoir, en passant par Michel Foucault voit dans le futur Ayatollah une incarnation du révolutionnaire de « droit divin », mélange de leader politique et d’une sorte de Dalaï Lama de l’islam mystique. Allez à 28:00 dans la vidéo suivante !


    Je vous recommande les livres de Houchang Nahavandi, "Khomeyni en France, Révélations sur cet étrange hôte de Neauphle-le-château" où toute cette période de la Khomeni-mania de gauche en France et savamment décrite. Vous plongerez dans un des thème fédérateur de l'actuelle culture Rouge-Brun.



    Le Droitiste



    0 0


    Avouez ! Vous êtes comme moi à vous demander pourquoi Chauprade s’est fait lourder du FN (même si dans les faits, il la joue grand prince quittant le navire tête haute). Un type avec un CV pareil et un carnet d’adresse street-crédible (l’affaire Air Cocaïne l’a démontré) se faire foutre à la porte du jour au lendemain, c’est che-lou !  

    Oubliez les versions officielles des deux parties, c’est pour la plèbe médiatique ! Qui va nous faire croire que le FN peut se passer d’un type de cet acabit, tellement les candidatures manques ? Qui va nous faire croire que Chauprade, pierre angulaire de la politique internationale du premier parti de France, puisse viser mieux ailleurs en terme d’aura ? 

    C’est là que nous revient à l’esprit la petite querelle Chauprade-Soral. Tout dégénéré-toxico qu’il est (désolé de faire du Salim Laïbi, dit Salim-je-découvre-l’eau-chaude), Soral n’a pas pu inventer sa fameuse mésaventure avec Chauprade, au risque de se ridiculiser dans tout le landerneau de la dissidence. Leur courte lune de miel idéologique se terminant en rupture de tatas vexées, moi j’y crois ! D’autant que Chauprade avait déjà des accointances complotistes avant de croiser l’autre. Comment lui en vouloir d’être tombé sous l’emprise du gourou, tellement le Ron Hubbard du canapé rouge était tendance durant une demi-décennie ?

    En trahissant brutalement Soral, Chauprade a trahi tous les hommes de l’ombre ayant travaillé durement pour mettre sur orbite le phénomène Egalité et Réconciliation, grâce notamment à leur connexion avec Dieudonné (dont le fils a pour parrain, l’ancien patron de Montretout). Je veux parler de l’actuel cabinet noir de Marine Le Pen, le shadow cabinet du 27 rue des Vignes. Celui qui étend son empire du Carré Français de Rome à la sécurité du Quai Branly, en passant par l’événementiel pour la mairie de Fréjus. A eux, on la leur fait pas… et au premier faux pas, on fait jouer les réseaux en interne pour tacler un traître. Surtout quand celui-ci refuse de s’acquitter des kits de campagne. L’affaire de Air Cocaïne tombait à point ! Du même coup, on se débarrasse d’une voie déviante à la sacro-sainte réconciliation verte-brune (verte chiite de préférence) nécessaire pour contrer le complot americano-sioniste des BHL et autre Sarko.

    Un règlement de compte, donc, dont même la présidente du FN est obligée de se soumettre, prouvant bien qu’elle est l’otage d’une certaine faction. Après tout, cela aurait pu attendre la fin des élections régionales, et éviter de faire tâche. Mais bon, mieux vaut être du côté de là où va tomber la manne du remboursement des frais de campagne qui s’annoncent juteux, notamment pour les Presses de France.

    Le plus inquiétant, c’est la façon dont Chaupadre part sans se retourner. Manière de faire comprendre qu’il n’y a rien à attendre de la gouvernance de cette présidente et ses sbires du moment. Oui, ca m’inquiète grave pour l’espérance placé sur ce parti par de nombreux patriotes français.

    Concernant Chaupadre et sa volonté de sonner le clairon pour créer un truc à la droite de la droite, dans ce créneau de l’Ultra Droite, ça sent le réchauffé. Si c’est pour créer un énième parti de contestation, fourvoyé dans l’Eurasisme béat et une politique moyen-orientale à la De Gaulle,… non-merci !

    Le Droitiste


    0 0
  • 11/14/15--01:01: Merci, on a déjà donné !

  • On ne va pas nous refaire le coup à chaque fois ! On vous a fait confiance après le 11 janvier, la nation était dans la rue pour vous soutenir, on a bu les paroles du discours de Manuel Valls à l’Assemblée Nationale contre le terrorisme, …. aujourd’hui on ne vous croit plus ! 

    La semaine dernière déjà, une scène de guerre a eu lieu à Marseille à l’arme automatique, alors que votre gouvernement avait promis « le grand nettoyage » dans la ville, dés 2012 ! 

    Huit terroristes, voire peut-être plus, lourdement armés, avec une organisation préméditée et coordonnée, ont échappé à votre filet. C’est dire la largeur des mailles ! Un tel échec en dit long sur votre inaptitude et votre maladresse. Ce n’est pas comme si vous n’étiez pas prévenu, en plus ! 

    D’ailleurs comment pourrais-je faire consensus avec un gouvernement qui, en un an : 
    - promeut l’immigration incontrôlée,
    - libère de prison des islamistes,
    - laisse se répandre le niqab dans tous les lieux publics,
    - ne ferme pas les mosquées salafistes,
    - privatise une plage pour un prince saoudien,
    - accepte des bourses du Qatar pour des réfugiés (Sorbonne), 
    - s’apprête à recevoir le président iranien d’un régime islamiste,
    ….

    Sans moi ! 

    Le Droitiste


older | 1 | (Page 2) | 3 | 4 | .... | 6 | newer